Le repéreur de décors est en charge de trouver et de proposer des lieux pour les tournages hors studio de scènes d'un film, d'une série, d'une production audiovisuelle ou de publicité. Son travail consiste à trouver des lieux qui correspondent aux souhaits du réalisateur (dimensions artistique et esthétique) et qui réunissent toutes les conditions nécessaires pour un bon déroulement d'un tournage, « décors tournables ».

Description du métier

Trouver des lieux de tournage adaptés aux souhaits de la mise en scène et les proposer « clés en main » à la production fait appel au savoir-faire de spécialistes. Cette évolution est en grande partie due à la difficulté grandissante d'accéder à des décors spécifiques, ainsi qu'à une diminution des temps de préparation.

Le travail du repéreur commence en général très en amont du tournage. Engagés parmi les premiers, il fait une lecture spécifique du scénario, « dépouillement », pour en extraire les indications nécessaires pour la recherche des décors. Le repéreur essaie de déterminer le nombre d'endroits décrits dans le scénario et d'en établir les caractéristiques. Il va ensuite comparer sa vision du projet basée sur la lecture du scénario avec celles du réalisateur et des autres collaborateurs de création : le premier assistant à la réalisation, le directeur de la production, le chef décorateur, le directeur de la photographie. Il organise ses recherches en fonction de critères multiples (époque du film, décors bâtis, intérieurs/extérieurs, décors naturels, fonctionnalités recherchées).

Il s'appuie sur ses connaissances en architecture, histoire, histoire de l'art, géographie. Il arrive fréquemment que les propositions d'un lieu ne conviennent pas au réalisateur, qui affine alors ses exigences au vu des lieux proposés, cela implique de la part du repéreur une grande faculté d'adaptation pour intégrer l'univers du réalisateur et rebondir vers de nouvelles orientations. En revanche, un repéreur expérimenté intervient en suggérant des lieux inattendus qui peuvent ouvrir le champ des recherches et le cadre artistique du film. Pour chaque lieu visité, le repéreur effectue un travail de préparation en vue de la présentation au réalisateur, aux autres collaborateurs et pour l'intervention ultérieure du régisseur général : prises de photo sous différents angles, description détaillée, accessibilité, détails financiers, administratifs et logistiques etc.

Dès qu'un décor est accepté et les repérages terminés, le repéreur transmet le dossier à la production, et notamment au régisseur général qui prendra le relais. En général, le travail du repéreur se termine avant (ou avec) le début du tournage.

Domaines d'activités principaux

ACTIVITÉ 1

Préparer le travail de repérage sur la base de la lecture d'un scénario

ACTIVITÉ 2

Effectuer des recherches de décors : bâti, décors naturels

ACTIVITÉ 3

Préparer un décor pour le rendre « tournable »

ACTIVITÉ 4

Effectuer des repérages pour des spots publicitaires ou des clips vidéo

ACTIVITÉ 1

Préparer le travail de repérages sur la base de la lecture d'un scénario

Description

Le repéreur intervient en général assez tôt dans la préparation d'un tournage. Son intervention se détermine en fonction du nombre des décors nécessaires, ainsi qu'en fonction des spécificités des décors recherchés.

Il basera son travail sur une lecture détaillée du scénario. Il établit un « dépouillement » spécifique basé sur son interprétation des intentions artistiques du scénario pour en déduire les critères de recherche pour chaque décor. Dans la mesure du possible, il confirme ses déductions par des rencontres avec le réalisateur.

La phase de préparation des repérages est une phase dynamique qui répond à de nombreux critères : nombre de séquences qui peut évoluer en fonction du budget, nombre de décors, … Il doit également déterminer le nombre des décors recherchés, identifier leurs caractéristiques principales, essayer de les situer géographiquement.

Compétences liées à l'activité

  • Établir le dépouillement d'un scénario orienté vers la recherche ciblée de lieux de tournage.

Connaissances nécessaires

  • Connaissance des impératifs et contraintes liés à un tournage
  • Excellente culture générale, architecture et histoire de l'architecture
  • Connaissances en socio-géographie

Savoir-faire techniques

  • Établir un dépouillement de scénario orienté décors
  • Établir un projet de recherches de décors dynamique

Savoir-faire relationnels

  • Faculté d'écoute, d'interprétation, d'adaptation et de compréhension
  • Sensibilité artistique par rapport à la mise en scène
  • Capacité d'adaptation aux changements de situation
  • Savoir être force de proposition

ACTIVITÉ 2

Effectuer des recherches de décors : bâti, décors naturels

Description

Au fur et à mesure que le plan de travail d'un tournage avance et se stabilise, la liste des décors prend forme. Le repéreur commence donc à chercher des lieux qu'il soumettra au réalisateur, au directeur de la photographie, au directeur de production. Il cherchera des décors de type bâti (maisons, appartements, bâtiments industriels etc.) et aussi des décors naturels (paysages particuliers, parcs, etc.) Pour la recherche de décors bâtis, le repéreur doit faire appel à un ensemble de connaissances très importantes (histoire, architecture, connaissances culturelles) qui lui permettent de cibler ses recherches. Il se servira d'une base de données constituée qu'il va enrichir régulièrement.

Il prendra en compte un certain nombre de critères : artistiques avec les demandes du réalisateur et du chef décorateur : visuels pour les prises de vues : logistiques pour l'accessibilité des espaces et le déplacement du matériel …

La recherche de décors naturels nécessite une très bonne connaissance de la géographie (France et Europe). Tout le long de son travail de recherche, il confrontera ses choix et les lieux trouvés aux souhaits du réalisateur et du producteur qu'il doit rencontrer le plus souvent possible pour leur présenter ses propositions.

Le repéreur doit également être en mesure de faire des propositions cohérentes par rapport à l'équation « intérêt d'un décor / coûts d'accès / coûts d'aménagement ou de transformation / durée d'utilisation ». Il doit disposer de très bonnes connaissances des possibilités techniques de postproduction : effets spéciaux, modifications possibles des décors par trucages numériques etc..

Compétences liées à l'activité

  • Organiser des recherches de décors rationnelles et ciblées
  • Utiliser des matrices multicritères pour structurer les recherches

Connaissances nécessaires

  • Excellentes connaissances du fonctionnement d'un tournage et des besoins et impératifs de différents corps de métier : mise en scène, prises de vues, prises de son, logistique et régie, production
  • Excellentes connaissances en architecture et histoire de l'architecture, en socio-géographie
  • Très bon sens et mémoire visuels

Savoir-faire techniques

  • Faire appel à des agences de décors qui proposent notamment des maisons et appartements de particuliers
  • Exploiter Internet pour la recherche de décors bâtis et naturels
  • Recherches d'archives, bibliothèques
  • Prises de photographies, filmer un décor

Savoir-faire relationnels

  • Bon relationnel humain
  • Capacités de conviction et de négociation
  • Approche des lieux à repérer en prenant en compte chaque situation spécifique

ACTIVITÉ 3

Préparer un décor pour le rendre « tournable » (accessible pour un tournage)

Description

Au fur et à mesure des discussions et de ses recherches, le repéreur affine la liste des propositions de décor et en détermine l'accessibilité pour le tournage. Par principe, il ne proposera pas de décors dont la possibilité d'accès pour le tournage n'est pas garantie.

Pour préparer un décor, le repéreur va s'assurer :

  • De l'utilité et exploitabilité du décor (mise en scène, photographie, décoration) : richesse artistique, angles de prises de vues, aménagements du décor, environnement sonore…
  • De l'accès au décor pour les équipes tournage : alimentation électrique, logistique générale, stationnements, sécurité
  • Des conditions d'accès administratives, financières : des problèmes de droits Une fois un décor définitivement retenu, le repéreur complète le dossier du décor et le transmet à la production et à la régie : rapport complet des repérages effectués, photographies du décor avec ses remarques, contacts et adresses indispensables.

Compétences liées à l'activité

  • Établir des dossiers complets de repérage de décors (facilitant le travail du premier assistant réalisateur, de l'équipe de décoration, de la production et de la régie)
  • Préparer les contrats et autres dossiers juridiques nécessaires pour baliser l'accessibilité d'un décor

Connaissances nécessaires

  • Excellentes connaissances du travail et des responsabilités des corps de métier intervenant sur un décor pendant un tournage
  • Connaissances juridiques pour le pré-établissement des contrats

Savoir-faire techniques

  • Mettre en place et exploiter une base de données personnelle de repérage

Savoir-faire relationnels

  • Bonne méthodologie pour l'établissement des dossiers
  • Organisation du travail

ACTIVITÉ 4

Effectuer des repérages pour des publicités ou clips vidéo

Description

Bien que les techniques de recherche de décors pour des produits promotionnels (spots publicitaires, clips vidéo) soient assez proches de celles employées pour des décors de film, le repéreur se positionne différemment.

La recherche est souvent plus axée sur une ambiance particulière esthétique ou un lieu « prestigieux » exprimant une référence culturelle ou sociale. Très souvent, le repéreur doit prendre en compte le fait que les images tournées seront transformées en postproduction : trucages numériques, effets spéciaux. Les lieux à rechercher doivent parfois pouvoir recevoir des aménagements particuliers (panneaux d'incrustation, dispositifs de prises de vues particuliers…) qu'il doit prendre en compte pour la recherche des décors.

Compétences liées à l'activité

  • Organiser des recherches de décors rationnelles et ciblées
  • Établir des dossiers complets de repérage de décors

Connaissances nécessaires

  • Excellentes connaissances du fonctionnement d'un tournage et des besoins et impératifs de différents corps de métier : mise en scène, prises de vues, prises de son, logistique et régie, production
  • Etre au fait des courants esthétiques actuels (univers des clips vidéo : publicité…)

Savoir-faire techniques

  • Bonne connaissance des spécificités des tournages de produits commerciaux (publicité, clips)
  • Bonne connaissance des impacts des tournages « effets spéciaux et trucages » pour la préparation des lieux de tournage

Savoir-faire relationnels

  • Savoir dialoguer avec les créatifs d'une agence publicitaire
  • Dialoguer avec les techniciens des effets spéciaux

Conditions d'exercice

Le repéreur travaille la plupart du temps seul, hormis les contacts réguliers avec le réalisateur, le premier assistant réalisateur, la production, le chef décorateur et le directeur de la photographie. Il est amené à se déplacer beaucoup pour trouver de nouveaux lieux. Il est salarié par une société de production.

Relations professionnelles

Il est en contact avec le réalisateur, pour définir avec exactitude les caractéristiques souhaitées de chaque décor, puis avec le premier assistant réalisateur, le chef décorateur et son équipe, le directeur de production et le régisseur général, le directeur de la photographie.

Responsabilités

Le repéreur est responsable de la recherche des décors pour des tournages en préparation. Il assume la responsabilité des informations livrées et leur validité pour chaque lieu repéré. Son engagement tient à la fiabilité des informations fournies et de la justesse des lieux repérés : son travail représente un gain de productivité important pour la production d'un film.

Évolutions du métier

Avec le développement des bureaux d'accueil des tournages du réseau Film France (qui recensent les lieux de tournages, recherchent les décors, aident à l'obtention des autorisations de tournages, référencent les professionnels locaux, identifient les prestataires locaux), on fait moins appel aux repéreurs. Ils sont tout de même très sollicités au sein des grosses productions qui recherchent des lieux atypiques et/ou étrangers.