Glossaire de la formation et de l'emploi

Action de formation

Au sens légal, l’action de formation financée par l’employeur se déroule conformément à un programme. Celui‑ci, établi en fonction d’objectifs pédagogiques préalablement déterminés, précise les moyens pédagogiques et d’encadrement mis en œuvre et définit un dispositif pour suivre l’exécution de ce programme et en apprécier les résultats. Source : Ministère du travail

Alternance

La formation en alternance est un système de formation dans lequel des périodes de formation théorique, dispensée au sein d’établissements spécialisés, alternent avec des périodes de travail ou d’application en entreprise. La formation en alternance est mise en œuvre dans le cadre de contrats de travail spécifiques, destinés à un public déterminé avec un objectif précis. Ils sont actuellement au nombre de deux : le contrat d’apprentissage (formation initiale) et le contrat de professionnalisation (formation continue). Découvrez 25 témoignages d'étudiants en alternance

BTS

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) est un diplôme national à finalité professionnelle pouvant être obtenu après deux ans d’études suivant le baccalauréat. Poursuite d’études possible en licence professionnelle. Le BTS est un diplôme national inscrit de droit au RNCP. ex : BTS Métiers de l’audiovisuel

CEP

Gratuit et confidentiel, le conseil en évolution professionnelle (CEP) est accessible à tous les actifs, quel que soit leur statut : salariés à temps complet ou partiel, demandeurs d'emploi, apprentis, stagiaires rémunérés, bénévoles de structure associative... Il permet de disposer d’un temps d’écoute et de recul sur son parcours professionnel. Un conseiller spécialisé et individuel pour  - élaborer une stratégie d’évolution vous permettant de construire ou de préciser votre projet professionnel - identifier les compétences ou les qualifications à faire reconnaître, acquérir ou à développer - construire un plan d’actions et identifier les interlocuteurs et les financements disponibles pour mettre en œuvre votre projet professionnel. Source : Afdas

Certification

La certification atteste d’une qualification c’est-à-dire de capacités à réaliser des activités professionnelles dans le cadre de plusieurs situations de travail, à des degrés de responsabilités définis dans un référentiel. A l’inverse d’une simple qualification (formation qualifiante), les certifications (formation certifiante) sont reconnues par l’état, cette reconnaissance a donc une valeur nationale. Il existe plusieurs types de certifications professionnelles : Les diplômes nationaux délivrés par les différents ministères (ex : Enseignement supérieur et Recherche, Culture et Communication, ...), Les certificats de qualification professionnelle (CQP) créés et délivrés par les branches professionnelles, Les titres inscrits au RNCP et les certifications recensées à l'Inventaire de la CNCP délivrés par des organismes publics ou privés, .

CIF

Le congé individuel de formation (CIF) a pour objet de permettre au salarié, au cours de sa vie professionnelle, de suivre à son initiative, des actions de formation, indépendamment de sa participation aux stages compris dans le plan de formation de son entreprise. Ces actions de formation doivent permettre aux salariés d’accéder à un niveau supérieur de qualification ou de changer d’activité ou de profession. Elles s’accomplissent en tout ou partie pendant le temps de travail. Source : Ministère du Travail

CNCP

La Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) est composée de représentants de l’État, des partenaires sociaux, des Chambres consulaires, des Régions, de personnalités qualifiées. C'est l’instance chargée au niveau national de répertorier les certifications professionnelles au sein du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et au sein de l'Inventaire.

CNEFOP CREFOP

Respectivement conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles et comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles, ces instances réunissent, notamment, l’État, les Régions et les partenaires sociaux. Site CNEFOP

Contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Il permet l’acquisition – dans le cadre de la formation continue – d’une qualification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle…) reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle. L’objectif est l’insertion ou le retour à l’emploi des jeunes et des adultes. Source : Ministère du travail

CPF

Le compte personnel de formation complète et s’articule avec les autres dispositifs de la formation professionnelle. Il remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis le 1er janvier 2015 et est attaché à la personne et ouvert dès l’entrée dans la vie professionnelle jusqu’au départ en retraite. Il permet d’acquérir des compétences reconnues (certification, diplôme) en lien avec les besoins de l’économie, prévisibles à court ou moyen terme. Les certifications éligibles au compte personnel de formation sont précisées dans des listes élaborées par les partenaires sociaux des branches et au niveau national et régional. Source : www.moncompteformation.gouv.fr

CQP

Créé et délivré par une branche professionnelle ici la CPNEF de l'audiovisuel, le certificat de qualification professionnelle est un titre qui atteste de savoir-faire propres à un métier et qui répond aux besoins d'un secteur d'activité. Il est reconnu par les conventions collectives et inscrit au Registre national des certifications professionnelles (RNCP). ex : CQP Animateur radio

Diplôme

Document écrit établissant un privilège ou un droit. Il émane d'une autorité compétente, sous le contrôle de l'État. Il conditionne l'accès à certaines professions et à certaines formations ou concours. Il reconnaît au titulaire un niveau de capacité vérifié. Source : Lheo

DMA

Le diplôme des métiers d'arts (DMA) est un diplôme national de même niveau que le BTS, niveau 3. Il a cependant un caractère plus appliqué que les BTS d’arts et concerne d’avantage les métiers et techniques traditionnels. Les DMA visent à promouvoir l'innovation, à conserver et transmettre les techniques traditionnelles dans le champ professionnel dans lequel ils s'inscrivent. Il est enregistré de droit au RNCP. ex : DMA Cinéma d'animation

Domaine de la formation

Les champs intellectuels dans lesquels vient s’inscrire une action de formation, considérée dans son contenu, son programme ou ses objectifs affichés (NSF), FORMACODE). Source : Lheo

DUT

Le DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) est un diplôme à finalité professionnelle, préparé en 2 ans après le baccalauréat dans un Institut Universitaire de Technologie (IUT). Poursuite d’études possible en licence professionnelle. Le DUT est un diplôme national inscrit de droit au RNCP (ex : DUT Information-Communication option journalisme)

Ecriture en compétences

L’écriture en compétences (Tiré des travaux du projet de « Professionnalisation durable » travaux européens de constructions de diplômes à référentiel communs européens. Les compétences professionnelles - CP- se traduisent dans une situation de travail concrète par des actions ou des comportements observables. Les compétences professionnelles sont « décrites au sein des tâches-clés » (il y a en général plusieurs CP mobilisées pour la réalisation d’une tâche-clé ; « chaque tâche-clé définit ce qu’il y a à faire dans un métier/activité et/ou dans une fonction »). Chaque CP est déclinée selon certains descripteurs et selon des règles rédactionnelles spécifiques.
- Descripteurs : ils permettent de préciser le ou les objectifs professionnels, l’autonomie et son degré d’intensité en situation de travail, s’il y a prise d’initiative, la responsabilité et son degré d’intensité, le contexte relationnel dans lequel est mise en œuvre la compétence;
- Règles rédactionnelles : l’écriture de chaque compétence commence par un verbe d’action finalisé.
Elle est concise, précise et se doit d’être non ambigüe. Exemples de compétences professionnelles :
Rédiger le ou les cahiers des charges
Lancer les appels d’offres puis sélectionner les réponses les plus pertinentes ou adaptées techniquement et économiquement
Etablir le budget prévisionnel
Rechercher les partenaires financiers
Un référentiel de compétences regroupe un ensemble homogène de compétences.

Entretien professionnel

L’entretien professionnel est un rendez‑vous obligatoire entre le salarié et l’employeur, destiné à envisager les perspectives d’évolution professionnelle du salarié et les formations qui peuvent y contribuer. Il a lieu tous les deux ans. Tous les six ans, l’entretien permet un bilan du parcours professionnel. Obligatoire depuis 2014, ce bilan est le moment de vérifier que le salarié a bénéficié d’une formation, d’une progression salariale ou professionnelle et qu’il a acquis une certification, par la formation ou par une VAE. Il donne lieu à la rédaction d’un document, dont le salarié a une copie. Source : Ministère du travail 

FOAD

Formation à distance (FOAD) Système de formation conçu pour permettre à des individus de se former sans se déplacer dans un lieu de formation et sans la présence physique d'un formateur. Source : Lheo

Formation initiale

On entend par formation initiale l’ensemble des connaissances acquises, en principe avant l’entrée dans la vie active, en tant qu’élève, étudiant ou apprenti. Dans l’audiovisuel et le cinéma, diverses filières de formation initiale sont proposées soit par la voie de la formation initiale traditionnelle et/ou par la voie de l’alternance.

Formation professionnelle continue

La formation continue se définit comme le processus d’acquisition ou d’amélioration des connaissances et des compétences professionnelles, au-delà de la formation initiale. Elle s’adresse à des jeunes ou à des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle ou en cours de professionnalisation.

FPSPP

Créé par l’accord national interprofessionnel du 7 janvier 2009, le fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) est constitué des organisations syndicales d’employeurs et de salariés représentatives au niveau national et interprofessionnel. Il contribue au financement d’actions de formation professionnelle concourant à la qualification et à la requalification des salariés et demandeurs d’emploi. Il finance le CPF pour les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires d’un CIF. Site du FPSPP

GPEC

Le plan de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) a pour objectif de mieux anticiper les effets sur l’emploi des mutations économiques, technologiques, sociales et démographiques au sein d’une entreprise, comme sur un territoire donné. L’anticipation des besoins en formation en est un élément fondamental. Source : Ministère du travail

Inventaire CNCP

Les certifications recensées à l’Inventaire sanctionnent une maîtrise professionnelle et fait suite à un processus de vérification de cette maîtrise. Elle émane ou est cautionnée par une instance professionnelle légitime, selon un processus pérenne qui en garanti la fiabilité. La certification est matérialisée par un document. Source : Inventaire CNCP

IRP

Les instances représentatives du personnel recouvrent trois types d’organismes : les représentants ou délégués du personnel, les comités d’entreprise et les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Chacune des instances peut exister indépendamment, dans une entreprise, mais toutes ont l’objectif commun de faciliter le lien entre l’employeur et l’employé. La réforme favorise la négociation collective et l’information des IRP sur la formation et la gestion des compétences. Source : Ministère du travai

Licence pro

La licence professionnelle est préparée en université (IUT ou UFR) après un diplôme national sanctionnant deux années d’enseignement supérieur (Licence 1 et 2, DUT ou BTS) ou d’un titre ou diplôme homologué au niveau III par l’État. Elle vise avant tout l’insertion professionnelle. La licence professionnelle est un diplôme national inscrit de droit au RNCP. (ex : Licence pro techniques et activités de l'image et du son spécialité création et intégration numérique)

Niveau

V = qualifié (CAP, BEP, CP…)
IV = hautement qualifié (BAC PRO, BP…)
III = technicien supérieur - autonome et responsable dans un cadre donné - (BTS, DUT, DMA, Bac + 2)
II = encadrement, assistant de dirigeant - autonome et responsable - (Licence, licence professionnelle, Bac + 3 et Master 1, Bac + 4)
I = dirigeant, chercheur… (Master, diplôme d’ingénieur, Bac + 5 et Doctorat Bac + 8)

OPACIF

OPCA bénéficiant d’un agrément pour la gestion du congés individuel de formation (CIF) des salariés relevant d’entreprises n’entrant pas dans le champ de compétence des Fongecif. L'Afdas est OPCA et OPACIF des branches de l'audiovisuel.

OPCA

Collecteurs et financeurs de la formation depuis 1971, les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) jouent maintenant officiellement les rôles de conseillers, prestataires, contrôleurs qualité, ingénieurs pédagogiques et financiers. En bref, des instruments du développement des compétences au service de la sécurisation des parcours et de la performance des entreprises. L’Afdas est l'OPCA des branches de l'audiovisuelle. Source : Afdas

Période de professionnalisation

La période de professionnalisation vise à favoriser l’évolution professionnelle et le maintien dans l’emploi des salariés au travers d’un parcours de formation individualisé alternant enseignements théoriques et activité professionnelle. Cette formation peut se dérouler pendant ou en dehors du temps de travail. Elle peut intervenir pour abonder le compte personnel de formation. Pendant cette période, le salarié est rémunéré normalement ou perçoit une allocation de formation égale à 50 % de son salaire si les actions de formation professionnelle se déroulent hors temps de travail. Source : Ministère du Travail

Plan de formation

Le plan de formation rassemble l’ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l’entreprise. Il peut également prévoir des actions de bilans de compétences et de validation des acquis de l’expérience et proposer des formations qui participent à la lutte contre l’illettrisme. L’élaboration du plan de formation est assurée sous la responsabilité pleine et entière de l’employeur, après consultation des représentants du personnel. Source : Ministère du Travail

RNCP

Le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) a pour objet de tenir une information à jour sur les diplômes, les titres à finalité professionnelle ainsi que sur les certificats de qualification professionnelle. Les certifications enregistrées dans le répertoire sont reconnues sur l'ensemble du territoire français. Les diplômes (licence, master …) et titres délivrés au nom de l'Etat sont enregistrés de droit dans le RNCP. Les titres d’établissement, délivrés par les écoles privés, les chambre de commerce, … peuvent être enregistrés au RNCP après avis de la Commission nationale de la certification professionnelle ; ils deviennent des titres ce qui leur donne une reconnaissance nationale. Cette reconnaissance nationale en tant que titre professionnel inscrit au RNCP autorise les écoles privées à accueillir des étudiants boursiers. Site du RNCP

Titre d'établissement

Un titre d’établissement est délivré par un organisme de formation quel que soit son statut, sous son sceau propre et non sous celui d’un ministère. Il n’a donc pas de valeur nationale. Certains organismes choisissent d’enregistrer leurs titres d’établissement au RNCP, ce qui permet leur reconnaissance au niveau national.

VAE

Reconnue par le Code du travail, la validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience notamment professionnelle ou liée à l’exercice de responsabilités syndicales, afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. Diplômes, titres et certificats sont ainsi accessibles grâce à l’expérience (et non uniquement par le biais de la formation initiale ou continue), selon d’autres modalités que l’examen. Portail de la VAE