Le Journaliste Reporter d'Images (JRI) est un journaliste spécialisé dans la prise de vue d'actualité. Il est apte à recueillir, à apprécier et à exploiter des éléments d'information audiovisuels. Il doit avoir les capacités techniques pour effectuer des prises de vues et les qualités d'initiative et de jugement du journaliste. Il se déplace sur le terrain seul ou en équipe.

Le JRI est détenteur d'une carte professionnelle (carte de presse), délivrée par la Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels (CCIJP) après 3 mois d'exercice rétribués dans un média. Elle est renouvelée tous les ans.

L'ensemble de la profession s'impose des règles déontologiques qui font référence à la Charte des devoirs professionnels des journalistes français (1918 – 1938 – révision 2011), la charte de Munich (1971) ou à des codes de déontologie internes aux groupes de presse.

Description du métier

Au cours des conférences de rédaction, le JRI propose des sujets pour le journal ou pour un magazine d'actualité.

Lorsqu'il travaille dans le cadre d'un journal quotidien d'informations, le JRI part sur le terrain pour couvrir un évènement sur un sujet décidé en conférence de rédaction.

Le JRI prépare le matériel nécessaire au reportage. Cette opération se déroule généralement dans un laps de temps très bref.

En général, il est accompagné d'un rédacteur (voir fiche journaliste rédacteur reporteur).

S'il doit partir seul, il gère lui-même les prises de contact.

Sur le terrain, il procède à des prises de vues (rushs) destinées à être montées avant la diffusion.

Dans certains médias, il peut lui être demandé de monter son reportage.

Le travail réalisé dans le cadre d'un magazine d'information est différent : les temps sur le terrain sont plus longs. Pour exemple, un sujet de 52 mn correspond à plusieurs jours de tournage.

Pendant la phase de préparation, le JRI travaille avec un rédacteur et si possible avec un monteur. Pendant la phase de tournage, le binôme est souvent accompagné d'un preneur de son. Le JRI peut assister au montage, mais c'est le rédacteur qui, conseillé par le monteur, est seul décisionnaire quant au choix des images et des sons

Domaines d'activités principaux

ACTIVITÉ 1

Rechercher, collecter et vérifier l'information

ACTIVITÉ 2

Effectuer des prises de vues pour un reportage d'actualité

ACTIVITÉ 3

Effectuer des prises de vues pour un magazine d'information

SPÉCIFICITÉS

  • Effectuer le montage d'un sujet d'actualité
  • Effectuer des prises de vues en milieu extrême (par exemple en parachute, en plongée sous-marine, en ski, en escalade…)

ACTIVITÉ 1

Rechercher, collecter et vérifier l'information

Description

Cette activité s'exerce pleinement lors des tournages effectués seul.

L'une des missions essentielles du journaliste est d'aller chercher l'information et de la vérifier avant tout traitement dans le respect de la ligne éditoriale de l'entreprise. Pour cela, il lui faut quotidiennement prendre connaissance des médias, avoir des contacts avec ses informateurs, cultiver son réseau de relations, assurer le suivi des dossiers en cours.

Le JRI peut avoir connaissance d'une information de différentes façons : par une dépêche d'agence de presse ou d'un organe de presse, par l'agenda des événements institutionnels, par les communiqués, dossiers et conférences de presse, par un informateur, par un confrère, par un contact noué au cours d'une enquête d'investigation, par un contact noué à tout moment.

Dans tous les cas, il lui faut vérifier cette information : en recoupant les sources jusqu'à avoir la certitude de l'exactitude des faits, en faisant appel aux experts ou spécialistes de la question, en s'interrogeant sur toutes les possibilités de manipulation : pourquoi cette information m'est-elle parvenue ? Qui sert-elle ?

Compétences liées à l'activité

  • Savoir trouver l'information
  • Juger de la pertinence de l'information
  • Savoir interviewer pour recueillir le maximum d'informations
  • Respecter le sens des propos recueillis
  • Contextualiser les faits
  • Savoir confronter sa pratique professionnelle aux règles de l'éthique
  • Être capable de prendre des distances vis à vis de soi et de l'environnement

Connaissances nécessaires

  • Avoir une solide culture générale et une bonne pratique des langues
  • Connaître le droit de la presse : le droit à l'image, la loi sur la liberté de la presse, les règles de la déontologie...
  • Éviter les conflits d'intérêt, les situations de connivence (publi-reportages...)
  • Maîtriser les règles du monde politique, économique, judiciaire...
  • Maîtriser les techniques de l'interview notamment pour recouper les informations

Savoir-faire techniques

  • Maîtriser toutes les formes de communication
  • Connaître le fonctionnement des outils de recherche sur Internet, leurs valeurs et leurs limites

Savoir-faire relationnels

  • Être curieux et ouvert sur les autres
  • Être rigoureux
  • Être organisé
  • Savoir défendre une enquête devant une autorité hiérarchique
  • Savoir se remettre en question

ACTIVITÉ 2

Effectuer des prises de vues dans le cadre d'un reportage d'actualité

Description

L'activité s'organise de manière différente, selon que l'évènement pour lequel le JRI réalise des prises de vues est un évènement programmé ou un évènement inattendu intervenant dans l'actualité.

Dans le cas d'un évènement programmé, le JRI dispose d'un laps de temps plus ou moins long pour s'organiser. Il connaît la date, le lieu et l'objet de l'évènement, il a repéré les espaces à filmer et les personnes à interviewer. Il sait s'il va travailler seul ou en binôme avec un rédacteur.

Dans tous les cas de figure, il devra s'occuper de la prise en charge du matériel de tournage : équipement de prises de vues, parfois de la prise de son. Il devra également vérifier toute la logistique avec la production : réservations, déplacements etc.

Il arrive sur le lieu de l'évènement en possession d'un certain nombre d'informations. Il repère des éléments dans l'environnement qui seront utiles au spectateur pour replacer l'évènement dans un contexte. Il tourne des images en adéquation avec la ligne rédactionnelle voulue par le rédacteur et qui seront utiles au monteur. Son expérience professionnelle lui permet de comprendre rapidement la manière dont le rédacteur souhaite articuler le sujet.

Dans le cas d'un évènement imprévu, le JRI est envoyé sur le terrain par son rédacteur en chef et n'a que très peu de temps pour s'organiser. Il arrive sur le lieu de l'évènement en ne disposant que d'un minimum d'informations. Il reste en contact avec sa rédaction pour se tenir informé en temps réel de l'évolution de l'évènement. Il doit très rapidement repérer les espaces significatifs et les personnes à interviewer, il filme généralement dans l'urgence, caméra à l'épaule, en gardant à l'esprit la ligne rédactionnelle souhaitée par le rédacteur. Dans certains cas de figure extrêmes (théâtres de guerre, de catastrophes naturelles...), il doit faire preuve d'une grande capacité d'improvisation (déplacements, logement, nourriture, sécurité …).

Qu'il s'agisse d'un évènement programmé ou imprévu, le format du sujet peut varier de quelques secondes à 6 minutes. Il peut arriver que le JRI se déplace seul, sans rédacteur ni preneur de son. Il réalise alors des prises de vues qui seront montées en y ajoutant un commentaire en voix off.

Dans certains contextes, on va aujourd'hui demander au JRI d'être capable de monter un sujet tourné avec des moyens mobiles (en général un ordinateur portable ou une « valise montage ») et d'assurer la transmission du sujet finalisé vers le lieu de diffusion.

Compétences liées à l'activité

  • Préparer un déplacement sur le terrain dans le cadre d'un reportage pour un journal d'information
  • Prendre en charge et vérifier l'équipement technique pour un tournage
  • Réaliser les prises de vues d'un évènement programmé
  • Réaliser les prises de vues d'un évènement imprévu
  • Assurer le montage d'un sujet d'actualité avec des moyens mobiles

Connaissances nécessaires

  • Pratique d'une ou plusieurs langues étrangères
  • Connaissances informatiques
  • Connaissances des grands principes du montage de sujets d'actualité

Savoir-faire techniques

  • Maîtrise de l'utilisation et du maniement d'une caméra

Savoir-faire relationnels

  • Être réactif
  • Être communicatif
  • Être convaincant et diplomatique
  • Être capable d'improviser, de s'adapter, notamment à un environnement hostile ou instable

ACTIVITÉ 3

Effectuer des prises de vues pour un magazine d'information

Description

Un reportage s'inscrivant dans un magazine d'information peut durer jusqu'à 52 minutes et le tournage peut s'étaler sur une dizaine de jours ou plus. Pour ce type d'activité, le JRI travaille en équipe avec un rédacteur et un preneur de son. Il peut soit être sollicité pour un sujet défini, soit proposer lui-même un sujet à sa rédaction.

Pendant le travail de préparation, le rédacteur et le JRI définissent le canevas de leur intervention sur le terrain : nombre et qualité des personnes à interviewer, contenu des interviews, espaces à filmer, plannings… Le rédacteur se livre à des entretiens préparatoires par téléphone. Le JRI reste vigilant sur les autorisations de prises de vues et, le cas échéant, transmet à sa rédaction ou la production les éléments nécessaires à ces autorisations.

Sur le terrain, le JRI tourne des images se rapprochant le plus possible des souhaits et préconisations du rédacteur. Il lui faut constamment être attentif à son environnement, s'adapter et anticiper, la plupart des tournages pouvant réserver des situations imprévues. Dans ce cas de figure, le JRI assume la responsabilité pour la qualité des images enregistrées (cadrages, axes de prises de vues en vue du montage), qualité technique, tandis que le rédacteur veille à la qualité journalistique des sujets enregistrés. Ponctuellement, le JRI peut demander à un des intervenants de créer ou répéter une scène courte (un déplacement, une manœuvre) s'il sait, par son expérience, que ces prises de vues seront utiles à la fluidité du récit et faciliteront le travail de montage.

Lorsque la totalité des prises de vues est réalisée, le JRI livre son travail à la rédaction. Parfois il peut, s'il le souhaite, assister au travail de montage, mais sa présence n'est pas obligatoire et le rédacteur reste seul décisionnaire.

Compétences liées à l'activité

  • Préparer un reportage destiné à un magazine d'information
  • Réaliser des prises de vues dans le cadre d'un reportage destiné à un magazine d'information
  • Prendre en charge et vérifier l'équipement technique pour un tournage
  • Réaliser les prises de vues d'un évènement programmé

Connaissances nécessaires

  • Connaissance d'une ou plusieurs langues étrangères
  • Connaissance de la pratique des métiers de chaque intervenant (rédacteur, preneur de son, monteur etc.)

Savoir-faire techniques

  • Maîtrise de l'utilisation et du maniement d'une caméra

Savoir-faire relationnels

  • Réactivité, capacité à anticiper
  • Diplomatie, discrétion
  • Gestion de situations conflictuelles ou de stress
  • Capacité de travail en équipe (notamment avec un collègue journaliste)

Conditions d'exercice

Le JRI est rattaché à une rédaction. Il a accès aux moyens informatiques et de communication nécessaires à l'exercice de son activité.

Son activité peut induire une amplitude journalière variable. Il peut être amené à effectuer des déplacements qui nécessitent une grande disponibilité. Ces déplacements ont une durée variable pouvant aller de plusieurs heures à plusieurs semaines.

Les qualités requises pour exercer ce métier sont : l'adaptabilité aux circonstances et aux aléas, la capacité à réagir en toutes circonstances, la rapidité d'exécution, l'esprit d'équipe, le sens du relationnel, la curiosité. Le métier peut générer un stress important selon le type d'évènement couvert : accidents, conflits, attentats, catastrophes….

Les capacités physiques requises sont importantes : le caméscope est lourd et souvent porté à l'épaule (ceci peut avoir des conséquences pouvant entraîner des troubles musculo-squelettiques). Le JRI doit avoir une forme physique entretenue. La pratique d'au moins une langue étrangère (anglais en particulier) est fortement recommandée.

Relations professionnelles

Le JRI travaille avec : chef de service, rédacteur en chef, rédacteur en chef adjoint, chef d'édition, responsable d'édition, secrétaire de rédaction, script d'édition, présentateur des journaux, documentaliste, confrères : journalistes reporteur d'images et rédacteurs reporteurs, preneur de son, monteur, technicien de maintenance du matériel, personnel administratif, sources et contacts extérieurs.

Responsabilités

Le JRI est responsable de la qualité technique de la prise de vues et co-responsable avec le rédacteur-reporteur du contenu informatif des images du sujet prêt à diffuser.

Avec son directeur de publication, il est co-responsable des éventuelles suites juridiques.

Évolutions du métier

Le travail de JRI tend vers une prise en charge des différentes tâches de la fabrication d'un sujet de reportage.