Le rédacteur reporteur est un journaliste apte à passer au micro ou devant la caméra ou à rédiger pour le web, n’ayant d’autre responsabilité que son propre travail. Il est appelé soit à dire au micro ou devant la caméra un texte dont il est l’auteur, soit à concevoir ou effectuer des reportages et des entretiens.

Son travail consiste à rechercher, vérifier, situer dans son contexte, hiérarchiser, mettre en forme, commenter et publier une information.

Le rédacteur reporteur est détenteur d’une carte professionnelle (carte de presse), délivrée par la

Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP) après 3 mois d’exercice rétribués dans un média.

Elle est renouvelée tous les ans. L’ensemble de la profession s’impose des règles déontologiques qui font référence à la Charte des devoirs professionnels des journalistes français (1918 – 1938 – révision 2011), la charte de Munich (1971) ou à des codes de déontologie internes aux groupes de presse.

Description du métier

Le rédacteur reporteur travaille pour les rédactions des radios, des télévisions et des sites web.

Il collecte l’information auprès de différentes sources, la vérifie et choisit un angle de traitement. 

Il rédige des sujets devant être diffusés. Selon les besoins et les moyens disponibles, il se rend sur le terrain pour vérifier les faits, effectuer des interviews, des prises de son et/ou d’images seul ou en équipe selon les médias et les règles de l’entreprise de presse. Il peut faire un commentaire en direct sur le terrain ou revenir à la station pour finaliser le produit qui sera diffusé.

Domaines d'activités principaux

ACTIVITÉ 1

Rechercher, collecter et vérifier l’information

ACTIVITÉ 2

Préparer et rédiger un sujet

ACTIVITÉ 3

Réaliser un reportage avant sa diffusion.

SPÉCIFICITÉS

Les rédacteurs reporteurs sont le plus souvent généralistes. Ils peuvent se spécialiser au cours de leur carrière dans un domaine : société, politique, économie et social, international, culture, sciences, sports etc.

ACTIVITÉ 1

Rechercher, collecter et vérifier l’information

Description de l'activité 1

L’une des missions essentielles du journaliste est d’aller chercher l’information et de la vérifier avant tout traitement dans le respect de la ligne éditoriale de l’entreprise. Pour cela, il lui faut quotidiennement prendre connaissance des médias, avoir des contacts avec ses informateurs, cultiver son réseau de relations, assurer le suivi des dossiers en cours.

Le rédacteur reporteur peut avoir connaissance d’une information de différentes façons : par une dépêche d’agence de presse ou d’un organe de presse, par l’agenda des événements institutionnels, par les communiqués, dossiers et conférences de presse, par un informateur, par un confrère, par un contact noué au cours d’une enquête d’investigation, par un contact noué à tout moment.

Dans tous les cas, il lui faut vérifier cette information : en recoupant les sources jusqu’à avoir la certitude de l’exactitude des faits, en faisant appel aux experts ou spécialistes de la question, en s’interrogeant sur toutes les possibilités de manipulation : pourquoi cette information m’est-elle parvenue ? Qui sert-elle ?


Compétences liées à l'activité 1

  • Savoir trouver l’information
  • Juger de sa pertinence
  • Savoir interviewer pour recueillir le maximum d’informations
  • Respecter le sens des propos recueillis
  • Contextualiser les faits
  • Savoir confronter sa pratique professionnelle aux règles de l’éthique
  • Être capable de prendre des distances vis à vis de soi et de l’environnement.

Connaissances nécessaires

  • Avoir une solide culture générale et une bonne pratique des langues.
  • Connaître le droit de la presse: le droit à l’image, la loi sur la liberté de la presse, les règles de la déontologie...
  • Éviter les conflits d’intérêt, les situations de connivence (publi-reportages,...)
  • Maîtriser les règles du monde politique, économique, judiciaire...
  • Maîtriser les techniques de l’interview notamment pour recouper les informations.

Savoir-faire Techniques 1

  • Maîtriser toutes les formes de communication
  • Connaître le fonctionnement des outils de recherche sur Internet, leurs valeurs et leurs limites

Savoir-faire relationnels 1

  • Être curieux et ouvert sur les autres
  • Être rigoureux
  • Être organisé
  • Savoir défendre une enquête devant une autorité hiérarchique
  • Savoir se remettre en question.

ACTIVITÉ 2

Préparer et rédiger le sujet

Description

Les sujets sont proposés et répartis au cours de la conférence de rédaction dirigée par le rédacteur en chef. Ensuite, le rédacteur reporteur commence la collecte d’informations nécessaires à la préparation et à la rédaction du sujet.

Pour cela, il s’appuie sur différentes sources : les informations fournies par les correspondants de terrain et les envoyés spéciaux, les informations sélectionnées par les documentalistes de son média, les dépêches des agences de presse, les informations fiables disponibles sur Internet, le fonds documentaire de son média (biographies, articles, critiques…), les ouvrages disponibles dans les autres fonds documentaires (bibliothèques, archives…), les dossiers de presse, les contacts avec les personnes à interviewer ou susceptibles de délivrer des informations, les sources institutionnelles (documents du domaine public et de structures administratives).

Dans certains cas, il lui est nécessaire de s’appuyer également sur : un carnet d’adresses personnel, le carnet d’adresses du média. Chaque source est examinée et vérifiée. Le recueil d’informations peut nécessiter de nombreuses prises de contact ainsi que de multiples contrôles ultérieurs. Le rédacteur reporter recoupe plusieurs fois les informations recueillies jusqu’à aboutir à une restitution de l’information la plus objective possible.

Les délais de préparation sont variables. Ils peuvent être très serrés et sont liés à la date et l’heure de diffusion du sujet.


Compétences liées à l'activité

  • Collecte des informations nécessaires à la préparation du sujet
  • Rédaction des textes du sujet
  • Information des autres membres de l’équipe
  • Préparation de la logistique de déplacement

Connaissances nécessaires à l'activité 2

  • Bonne culture générale
  • Maîtrise du français
  • Esprit de synthèse
  • Aisance rédactionnelle
  • La pratique d’une ou plusieurs langues étrangères est recommandée.
  • Connaissances des principes du montage de sujets en radio comme en
  • télévision
  • Appétence pour l’actualité

Savoir-Faire techniques

  • Maîtrise de la plupart des logiciels de bureautiques et de recherche sur Internet
  • Maîtrise de l’ensemble des outils informatiques destinés aux journalistes
  • Suivant le média, maîtrise d’un outil de montage numérique
  • En radio, prise de son simple
  • Dans certaines radios, maîtrise de l’outil de diffusion


Savoir-Faire relationnels

  • Disposer d’un carnet d’adresse ou s’en créer un et savoir l’entretenir
  • Être curieux et observateur
  • Être réactif
  • Avoir le goût pour le relationnel
  • Être convaincant et diplomate
  • Avoir une bonne capacité d’adaptation

ACTIVITÉ 3

Réaliser un reportage avant sa diffusion

Description de l'activité 3

Une fois le sujet déterminé, le rédacteur reporteur va sur le terrain pour récolter des informations et réaliser des interviews avec des personnes impliquées.

En radio, il enregistre ses éléments sonores (ambiance, témoignage, interview...). En télévision, le plus souvent accompagné d’un JRI, il collecte les images et les sons. Dans certains cas, le rédacteur reporteur peut être amené à passer à l’antenne en direct pour faire un commentaire ou réaliser une interview.

Le rédacteur reporteur passe ensuite à l’étape de finalisation du reportage. Différents cas se présentent : il peut se rendre à la station de radio ou de TV où il dispose des moyens techniques et humains nécessaires, il est en déplacement, le travail est finalisé sur place souvent avec des moyens plus légers, puis transmis pour diffusion.

Selon l’évolution de l'évènement, le sujet peut être réactualisé. En TV, le rédacteur reporteur monte le sujet accompagné d’un monteur, sauf exception. Le reportage prêt à diffuser doit respecter une durée prédéterminée conjointement avec le responsable d’édition. Avant diffusion, les sujets sont en général validés par la hiérarchie rédactionnelle.


Compétences liées à l'activité 3

  • Préparer un reportage destiné à un journal ou à un magazine d’information
  • Identifier et contacter les bons interlocuteurs
  • Juger de la pertinence des informations et des témoignages
  • Contextualiser et mettre en perspective les reportages

Connaissances nécessaires à l'activité 3

  • Pratiquer une ou plusieurs langues étrangères
  • En TV, disposer de notions du langage des images

Savoir-faire techniques

  • En radio, savoir effectuer une prise de son
  • En radio, maîtriser un logiciel de montage de son
  • En TV, connaître les contraintes techniques de ses collègues

Savoir-faire relationnels

  • Savoir travailler en équipe

Conditions d'exercice

Le rédacteur reporteur est rattaché à une rédaction. Il a accès aux moyens informatiques et de communication nécessaires à l’exercice de son activité.

Son activité peut induire une amplitude journalière variable. Il peut être amené à effectuer des déplacements qui nécessitent une grande disponibilité. Ces déplacements ont une durée variable pouvant aller de plusieurs heures à plusieurs semaines.

Le rédacteur reporteur dispose d’une grande autonomie dans la gestion de ses activités.

Les qualités requises pour exercer ce métier sont : l’adaptabilité aux circonstances et aux aléas, la capacité à réagir en toutes circonstances, la rapidité d’exécution, l’esprit d’équipe, le sens du relationnel, la curiosité.

Relations professionnelles

Le rédacteur reporteur travaille avec : chef de service, rédacteur en chef, rédacteur en chef adjoint, chef d’édition, responsable d’édition, secrétaire de rédaction, script d’édition, présentateur des journaux, documentaliste, confrères : journalistes reporteur d’images et rédacteurs reporteurs, personnel technique et administratif, sources et contacts extérieurs.

Responsabilités

Le rédacteur reporteur est responsable des informations et des propos qu’il diffuse. Avec son directeur de publication, il est co-responsable des éventuelles suites juridiques.

Evolution du métier

Dans certaines entreprises, une tendance est à l’élargissement des compétences vers la capacité à produire sur les différents supports : audio, vidéo, sites web...