Collaborateur du réalisateur, il a la responsabilité artistique et technique des enregistrements et de la réalisation sonores du film par l'apport des sons synchrones et des « sons seuls ». Il détermine avec le directeur de production les moyens matériels, techniques et humains nécessaires au tournage du film. Pour capter des sons lors du tournage, il travaille en équipe avec un assistant qu'il encadre, celui-ci appelé perchiste (perchman) manie la perche et place les micros additionnels si nécessaire.

Description du métier

(Ingénieur du son, preneur de son, chef opérateur du son)

L'ingénieur du son est en général sollicité, soit par le réalisateur, soit par la production, pour participer au projet de tournage d'un film. Cette sollicitation est souvent motivée par son expérience et sa notoriété.

Le travail de l'ingénieur du son consiste en la restitution et / ou la création d'un espace sonore. L'univers sonore contribue grandement à la façon dont nous percevons un film. Souvent, la prise de son « colle » à l'image pour former un ensemble cohérent d'impressions (ex. à un plan serré d'un comédien correspond un son pris et rendu de proximité). Pour chaque plan, le preneur du son doit adapter sa façon de travailler : choix des micros, l'emplacement, la manière de travailler avec le micro etc. Il doit aussi choisir un endroit d'où il peut observer le plateau et l'action devant la caméra.

Avant de débuter le tournage, l'ingénieur du son peut faire un repérage des lieux de tournage pour y apprécier les conditions de prises de son (acoustique d'un plateau, conditions sonores des décors naturels). Parfois, le repéreur de décors avertit la production de difficultés possibles qui peuvent rendre un décor choisi non praticable. Une fois les conditions du tournage déterminées, l'ingénieur du son établit une liste de matériel nécessaire et la soumet au directeur de production (certains ingénieurs disposent de leur propre matériel).

Domaines d'activités principaux

ACTIVITÉ 1

Choisir le matériel de prises de son adapté aux différentes situations

ACTIVITÉ 2

Réaliser des prises de son pour un tournage

ACTIVITÉ 3

Réaliser des prises de son en équipe avec un perchiste

ACTIVITÉ 4

Réaliser des prises de son multipistes (multi-canals)

Activité 1

Choisir le matériel de prises de son adapté aux différentes situations

Description

Chaque situation de tournage est un cas particulier et l'ingénieur du son/ preneur de sons doit faire un choix de matériel technique bien adapté qui couvre toutes les éventualités et besoins du tournage.

L'ingénieur du son étudie le scénario et complète les informations retenues par une rencontre avec le réalisateur. A l'approche du tournage, il essaie d'avoir toutes les informations nécessaires sur les décors envisagés. Pour nombre de décors naturels, il fait des repérages pour se rendre compte des conditions de prises de son pour chaque lieu. Certaines conditions peuvent être difficiles pour une prise de son directe correcte (ex. de fréquents passages d'avions). Une fois toutes les informations obtenues, l'ingénieur du son établit une liste du matériel nécessaire et propose des procédures d'enregistrement qui tiennent compte de la postproduction prévue. Il apporte un soin particulier au choix des microphones qui doivent être adaptés aux besoins de chaque plan, et notamment aux prises de son « de près » des voix des comédiens. Il doit également tenir compte des largeurs de plans/cadres qui ne permettent pas toujours d'enregistrer des sons à une distance réduite. L'enregistrement se réalise à l'aide d'un enregistreur numérique multi-pistes. L'ingénieur du son contrôle chaque piste à l'aide d'un casque, et règle les niveaux d'enregistrement avec une table de mixage ou une mixette.

Compétences liées à l'activité

  • Effectuer le « dépouillement » d'un scénario sous l'angle des prises de son à effectuer
  • Faire un choix de microphones pour un tournage, en prenant en compte différentes situations possibles
  • Faire un repérage de lieux de tournage pour établir un choix de microphones
  • Choisir son collaborateur direct : le perchiste

Connaissances nécessaires

  • Très bonnes connaissances en acoustique, électricité et électronique
  • Connaissance des principales familles de microphones du marché et leur exploitation pour les tournages
  • Connaissance des principaux outils d'enregistrement son du marché
  • Connaissances techniques liées aux impératifs techniques de la postproduction sonore et au montage

Savoir-faire techniques

  • Préparer et tester des microphones
  • Utiliser un enregistreur multipistes indépendant pour l'enregistrement de canaux multiples
  • Connaissance de la connectique audio et vidéo

Savoir-faire relationnels

  • Argumenter ses choix techniques
  • Être force de proposition artistique auprès du réalisateur

Activité 2

Réaliser des prises de son pour un tournage

Description

Avant chaque plan et prise de son, l'ingénieur du son choisit les types de micro à utiliser et détermine leur emplacement et la technique de la prise de son. Il équipe le lieu de tournage avec les micros nécessaires avec l'aide d'un assistant son. En fonction des choix techniques du réalisateur (notamment la valeur du cadre, les mouvements des acteurs et de la caméra, etc.), il va déterminer la manière dont la principale prise de son va être effectuée. Il installe les microphones nécessaires, effectue les câblages et la connectique et raccorde tous les microphones (filaires et HF) au dispositif d'enregistrement (souvent composé d'une petite console de mixage et d'un voire plusieurs enregistreurs son numérique). Il cherche un emplacement qui lui permettra d'observer les prises de vues sans les gêner, ou il dispose d'un retour vidéo image. Il est nécessaire de bien choisir ses paramètres de réglages afin d'avoir un contrôle total du son pendant les prises. Cela nécessite de pouvoir écouter indépendamment chaque micro et de pouvoir en modifier les réglages, lors de toutes les prises de son. Pendant l'enregistrement, l'ingénieur du son est concentré sur l'écoute des sons qu'il capture. C'est-à-dire que non seulement il écoute les interventions qu'il enregistre, mais aussi il surveille les bruits parasites impromptus. Il assure un pré-mélange des différentes pistes audio. Il est très important de savoir évaluer et jauger immédiatement la situation afin de proposer de retourner une prise enregistrée.

Compétences liées à l'activité

  • Opérer un choix de microphones pour la prise de son et assurer leur placement dans un décor
  • Raccorder les sources à enregistrer au dispositif d'enregistrement (mixette, console de mixage, enregistreur)

Connaissances nécessaires

  • Posséder une oreille hautement sélective pour une écoute concentrée permettant notamment de déceler le moindre bruit parasite et identifier sa source le cas échéant
  • Connaissance des principales familles de microphones du marché et leur exploitation pour les tournages

Savoir-faire techniques

  • Très bonnes connaissances en acoustique, électricité et électronique

Savoir-faire relationnels

  • Travailler avec d'autres services sur un plateau
  • Diriger le ou les assistants son

Activité 3

Réaliser des prises de son en équipe avec un assistant son

Description

Pour l'enregistrement des voix des comédiens, il privilégie en général une prise « de près », ce qui peut nécessiter l'utilisation d'une perche avec laquelle on ira chercher les voix.

Sur les tournages de films, l'ingénieur du son est secondé par un assistant, le perchiste. Le perchiste est responsable du placement du microphone principal, soit un microphone placé au bout d'une perche télescopique. Il doit capter la voix des intervenants sans les déranger, ni dépasser les limites infranchissables du « cadre », champ visuel de ce que la caméra enregistre. Il place et déplace le micro en temps réel, il suit les voix à capter avec souplesse et en silence. Il doit veiller à ne pas entrer dans l'image ou à ne pas faire d'ombre visible. C'est pourquoi, il travaille aussi en collaboration étroite avec le cadreur. Le travail à la perche est un exercice compliqué et parfois très physique : même si le poids des perches a considérablement diminué, le poids du micro au bout d'une longueur de plusieurs mètres est vite fatigant. L'ingénieur du son vérifie les sons captés au casque et corrige les niveaux d'enregistrement.

Compétences liées à l'activité

  • Déterminer le choix du micro pour les prises de son des voix à la perche
  • Surveiller et enregistrer le micro ‘perche' en même temps que les sons ambiants

Connaissances nécessaires

  • Posséder une oreille hautement sélective pour une écoute concentrée
  • Connaissance des principales familles de microphones du marché et leur exploitation pour les tournages

Savoir-faire techniques

  • Très bonnes connaissances en acoustique, électricité et électronique

Savoir-faire relationnels

  • Communiquer avec l'assistant son lors des prises de son

Activité 4

Réaliser des prises de son multipistes (multi-canals)

Description

Avec le développement rapide des systèmes d'écoute notamment dans les salles de cinéma ces dernières années, le champ sonore proposé aux spectateurs a évolué d'un son stéréophonique vers un champ sonore enveloppant et multidirectionnel. Avant tout, le multi-canal permet l'immersion de l'auditeur. Même si le multi-canal ne reproduit pas totalement les conditions acoustiques, il permet néanmoins la possibilité de créer des conditions d'écoute dynamiques avec une spatialisation des sons. Ces possibilités sont notamment la création d'un vrai centre sonore, ainsi que la reproduction des mouvements des sources sonores. La difficulté pour l'ingénieur du son, ainsi que pour le mixeur lors de la postproduction est la captation pour une exploitation en reproduction sonore multicanal. Une prise de son avec un microphone multi-canal spécial, regroupant plusieurs micros peut être utile pour capter des sons ambiants d'un décor naturel. Le preneur de son devra donc connaître les besoins précis du mixage et adapter ses prises de son en fonction.

Compétences liées à l'activité

  • Opérer un choix de microphones pour la prise de son et assurer leur placement dans un décor
  • Raccorder les sources à enregistrer au dispositif d'enregistrement (mixette, console de mixage, enregistreur)

Connaissances nécessaires

  • Connaissance des problématiques de la reproduction sonore multicanal (notamment psycho-acoustiques)
  • Bonne connaissance des techniques utilisées en postproduction sonore multicanal

Savoir-faire techniques

  • Savoir utiliser le matériel nécessaire à la prise de son en multi-canal

Conditions d'exercice

L'ingénieur du son exerce son métier en extérieur, en décor naturel intérieur ou en studio de tournage appelé « plateau de tournage ». Le matériel d'enregistrement est installé sur un chariot, appelé « roulante », mais l'ingénieur du son doit parfois porter son équipement (pour certaines prises mobiles). Les horaires de travail sont souvent irréguliers, ils peuvent être de jour comme de nuit, en fonction des contraintes de tournage. L'ingénieur du son est salarié d'une société de production.

Relations professionnelles

Le directeur de la production, le réalisateur, l'assistant son qu'il encadre. Lors du tournage (plateaux ou décors divers), il côtoie d'autres services avec lesquels il doit souvent trouver des compromis pour pouvoir travailler : comédiens, directeur de la photo, cadreur, machinistes, équipe des décorateurs.

Responsabilités

Il engage sa responsabilité sur la qualité technique des sons qu'il enregistre afin que ceux-ci soient exploitables au mixage. Il doit également travailler en conformité avec les souhaits artistiques de la mise en scène.

Évolutions du métier

  • Certains deviennent ingénieur du son en postproduction