Le directeur de production assume les responsabilités de la préparation, de la gestion budgétaire et du bon déroulement d'une production, de la phase de pré-production jusqu'à la fin des prises de vues et généralement jusqu'à la livraison du film. Il intervient dans tous les domaines de la production audiovisuelle : cinéma, fiction, documentaires.

Description du métier

Le directeur de production intervient dès la phase de préproduction pour le compte d'un producteur et d'une société de production. A partir d'un scénario, il procède au «dépouillement» technique sous l'angle des coûts probables des scènes et séquences afin de réaliser une estimation d'un film. Cette estimation permet au producteur d'avoir un cadre financier plus précis. Le directeur de production gère et affine le budget du film qui représente un équilibre précaire entre la volonté artistique du réalisateur et une réalité budgétaire, fixée par le producteur. Une fois le projet entré dans la phase de production, le directeur de production prend en charge la gestion concrète. En concertation avec le réalisateur, il détaille encore plus précisément les moyens humains et techniques à engager. Il embauche les principaux collaborateurs et chefs de poste. En concertation avec le 1er assistant réalisateur et le régisseur général, le plan de travail est affiné, les décors sont repérés, les choix techniques du tournage et de la postproduction sont opérés.

Son travail est en fait une suite d'évaluations successives qui constituent autant de compromis entre les demandes de mise en scène et les contraintes financières. Pendant le tournage, il veille à son bon déroulement, gère le budget et la trésorerie. Représentant le producteur sur les lieux du tournage, il est garant de la sécurité des équipes sur les lieux de tournage et peut, en cas d'imprévus, prendre des décisions rapides.

Domaines d'activités principaux

ACTIVITÉ 1

Effectuer le « dépouillement » d'un scénario ou d'un projet de production et établir une estimation des coûts

ACTIVITÉ 2

Préparer le planning, le déroulement et le budget d'une production audiovisuelle (cinéma, télévision)

ACTIVITÉ 3

Gérer le budget d'une production

ACTIVITÉ 4

Gérer le déroulement d'un tournage

SPÉCIFICITÉS

Direction d'une production d'animation

ACTIVITÉ 1

Effectuer le « dépouillement » d'un scénario ou d'un projet de production et établir une estimation des coûts

Description

Le directeur de production est capable de lire un scénario (ou tout autre projet) pour en déduire les implications financières. Comme d'autres chefs de poste, il effectue un « dépouillement » du scénario, en essayant d'évaluer les différentes séquences et leurs contraintes. Seule une bonne expérience du métier lui permet de faire ces évaluations. Le « dépouillement » consiste à imaginer les scènes décrites dans un scénario pour les transformer en un ensemble d'éléments techniques et de durées de tournage. Le directeur de production doit alors prendre en compte un certain nombre de facteurs qui relèvent de la mise en scène : le type de film (film intimiste, film d'action… : les décors : les lieux de tournage à prévoir : etc.).

Le but de ce travail est de pouvoir estimer la durée du tournage, les décors, le nombre de techniciens et créateurs à engager, les déplacements, la postproduction, etc. et en évaluer le coût. Le directeur de production peut alors établir le devis de la production. Le dépouillement du scénario se vérifie lors d'une ou plusieurs rencontres avec le réalisateur : celui-ci doit alors exprimer ses souhaits de mise en scène, le travail en postproduction qu'il a prévu, les décors (naturels ou à construire en studio), les outils techniques, le type de prises de vue.

C'est souvent aussi l'occasion d'avancer les noms de certains collaborateurs artistiques souhaités : directeur de la photo, chef décorateur, ingénieur du son notamment. Le directeur de production établit un budget qui repose sur un équilibre précaire entre une volonté artistique et une réalité budgétaire, fixée par le producteur. Compétences liées à l'activité o Lire et interpréter un descriptif d'intention de réalisation (notamment scénario) sous un angle « production » o Établir une estimation des coûts de production

Compétences liées à l'activité

  • Lire et interpréter un descriptif d'intention de réalisation (notamment scénario) sous un angle « production »
  • Établir une estimation des coûts de production

Connaissances nécessaires

  • Très bonne expérience du « dépouillement » de scénario
  • Maîtrise du déroulement d'une production sous l'angle de l'estimation des coûts

Savoir-faire techniques

  • Savoir travailler avec un devis (standardisé ou non)
  • Utiliser un outil de gestion de production dédié

Savoir-faire relationnels

  • Travailler avec un réalisateur pour bien appréhender ses intentions artistiques
  • Travailler avec un producteur

ACTIVITÉ 2

Préparer le planning, le déroulement et le budget d'une production audiovisuelle (cinéma, télévision)

Description

Une fois que le budget de production est acté, le directeur de production contacte les premiers collaborateurs, en particulier le 1er assistant réalisateur.

Juste avant le tournage, de nombreux choix ayant un impact sur le planning et le budget se précisent : repérage des lieux de tournage (décors), mise en place des décors, nombre de salariés pendant le tournage. Ces décisions permettent au directeur de production d'établir et de détailler des listes de matériel nécessaire avec les différents chefs d'équipe : directeur de la photo pour les prises de vue, machinerie, éclairage, son, régie. Il peut demander et négocier des devis avec les prestataires. Au fur et à mesure de l'avancement de la préparation, il est en mesure de détailler les coûts de la production.

Le producteur peut l'associer dans les négociations avec les partenaires financiers du film pour assurer le préfinancement de la production, ce qui doit notamment permettre de couvrir le pic de dépenses lors de la phase du tournage. Le directeur de production doit négocier des délais de paiement avec des prestataires, négocier des facilités de paiement avec les services bancaires etc. La phase de gestion de la trésorerie peut s'avérer stressante.

Le directeur de production doit veiller à un plan d'engagement équilibré du personnel, en fonction du déroulement du film. Les salariés souvent en contrat à durée déterminée d'usage (CDDU) sont embauchés par la société de production. Il est secondé par un administrateur de production qui prend en charge un certain nombre de tâches administratives et de gestion. Il gère également (du moins en partie) tous les contrats nécessaires pour le projet : le régisseur général quant à lui se charge des autorisations de tournage et des aspects pratiques de la logistique. Il doit également négocier et conclure les contrats d'assurance nécessaires pour couvrir certains risques de la production.

Compétences liées à l'activité

  • Établir et faire évoluer le devis de production
  • Organiser la gestion financière du budget d'un film
  • Organiser la gestion administrative de la production d'un film

Connaissances nécessaires

  • Maîtrise de la gestion budgétaire et des règles comptables
  • Maîtrise des principes et conditions de la production d'un film (aides spécifiques, sources de financement …)
  • Maîtrise des principes juridiques et administratifs d'une production

Savoir-faire techniques

  • Négocier et contractualiser des interventions et locations avec des prestataires

Savoir-faire relationnels

  • Savoir négocier Directeur de production

ACTIVITÉ 3

Gérer le budget d'une production

Description

Le directeur de production est responsable de l'organisation globale d'une production, cependant son occupation principale est la gestion budgétaire. Cette responsabilité est une délégation du producteur (ou de l'ensemble des co-producteurs).

Souvent certaines lignes budgétaires « above the line » sont l'affaire du producteur, en conséquence, le directeur de production est en charge de la gestion des postes de dépenses.

La base commune à tous les directeurs de production pour gérer les dépenses d'un film est le devis standardisé du CSA CNC. Ce document comporte tous les postes de dépenses, de la pré-production, du tournage jusqu'à la postproduction et la livraison du produit. Il est important et vital pour chaque directeur de production de bien connaître tous les secteurs et métiers qui interviennent lors de la fabrication d'un film. Outres les coûts des matériels techniques, il doit être en mesure d'estimer les temps de travail indispensables, bien connaître les grilles de salaire et majorations éventuelles des conventions collectives.

Tout le long de la production, il va négocier les dépenses, répartir différemment les postes budgétaires, trouver des accords, parfois régler des situations conflictuelles. En parallèle à la gestion du budget, il doit également établir le plan de trésorerie de la production (du moins pour la partie qui le concerne). Il va notamment créer un échéancier de paiements qui est important lors de la phase du tournage car c'est le moment où l'impact des dépenses immédiates, et notamment des salaires, est le plus grand. Cet échéancier, qui comprend les dépenses semaine par semaine d'un côté et les rentrées de trésorerie de l'autre, lui permet notamment de calculer les éventuels recours aux banques et donc les frais financiers.

Compétences liées à l'activité

  • Établir et faire évoluer le budget de production
  • Gérer le plan de trésorerie d'une production en cours

Connaissances nécessaires

  • Maîtrise de la gestion budgétaire et des règles comptables
  • Maîtrise des principes et des conditions de financement d'un film
  • Connaissance du droit du travail, des droits d'auteurs et des conventions collectives applicables

Savoir-faire techniques

  • Maîtriser des outils informatiques de gestion budgétaire dédiés

Savoir-faire relationnels

  • Bon relationnel avec toutes les personnes impliquées dans une production
  • Capacité de négociation

ACTIVITÉ 4

Gérer le déroulement d'un tournage

Description

La phase la plus intense de la production d'un film est en général celle du tournage. Le projet compte un maximum de personnes pour quelques semaines et se transforme en véritable PME. Le quotidien du travail est réglé par chaque corps de métier qui intervient et dont le cadre de travail a été déterminé avant le début du tournage. Le relais logistique du directeur de production est assuré par le régisseur général et son équipe.

S'il n'est en général que peu présent sur les lieux du tournage, le directeur de production doit être prêt à intervenir à tout moment pour prendre des décisions face à des imprévus. Pour cela, il travaille régulièrement avec le 1er assistant réalisateur : avancées du tournage, modifications du plan de travail souvent dues à des imprévus etc. Pendant la période du tournage, il peut être en train de mettre en place la postproduction avec le directeur de postproduction. Il assure également la direction et l'organisation du travail dans le cadre de la réglementation en vigueur et veille au respect des règles d'hygiène et de sécurité.

Compétences liées à l'activité

  • Gérer un tournage au jour le jour, avec l'aide du 1er assistant réalisateur

Savoir-faire relationnels

  • Bonne résistance au stress savoir travailler dans l'urgence
  • Savoir déléguer les tâches secondaires

Conditions d'exercice

Le directeur de production travaille dans un bureau pour le travail d'analyse (lecture de scénarii) et de « dépouillement » technique, puis ses occupations évoluent vers un emploi du temps très souvent chargé et des horaires variés à l'approche du tournage. C'est un travail accaparant, avec de fréquents déplacements. Il peut être secondé par un administrateur de production. Le directeur de production est salarié d'une société de production.

Relations professionnelles

Producteur, réalisateur, administrateur de production, assistant de production, 1er assistant réalisation, régisseur général, intervenants artistiques (comédiens, musiciens …), chefs de poste des différents corps de métier lors du tournage.

Responsabilités

Le directeur de production est responsable du bon déroulement d'une production audiovisuelle. Il porte notamment la responsabilité de la bonne gestion budgétaire de la production dont il réfère au producteur. En revanche, il n'est que rarement en charge du budget global d'un projet, certains postes budgétaires importants étant du domaine du producteur (co-production internationale, contrats des acteurs principaux …).

Évolutions du métier

  • Un directeur de production peut devenir producteur.