Le conseiller de programmes est chargé de rechercher pour proposer des programmes et d'en assurer le suivi de fabrication, de leur conception à leur diffusion, aux niveaux artistique, technique, budgétaire, marketing et juridique. Il travaille dans le cadre d'une ligne éditoriale établie par la chaîne de télévision. Le conseiller de programmes travaille sous la responsabilité de la direction de programmes et est souvent spécialisé dans un type de programme spécifique. Les conseillers de programmes sont souvent regroupés dans des unités thématiques : culture, spectacles, magazines, documentaires, fictions, cinéma, divertissements, jeunesse, etc. Le conseiller de programmes s'assure, en contribuant à la finalisation du programme avec le réalisateur, le producteur et, éventuellement, l'auteur et/ou le scénariste, de la cohérence entre le contenu du produit et la politique éditoriale de la chaîne.

Description du métier

Les équipes des conseillers de programmes travaillent, souvent regroupés en unités de programmes spécialisées par grands secteurs, sous la responsabilité de la Direction des programmes d'une chaîne de télévision qui élabore les stratégies de programmes et de la programmation d'une chaîne.

La direction des programmes doit établir une ligne éditoriale avec une vision sur quelques années, ligne qui détermine notamment la mise en chantier des programmes à produire ou à acheter. C'est dans ce cadre que se dessinent les futures « grilles de programmes » à mettre en place.

A partir d'une ligne éditoriale établie, les « unités de programmes » de la chaîne et les conseillers vont commencer à décliner les principes de celle- ci. Les responsables d'unités vont déterminer les différentes approches : établir un cadre pour les programmes à trouver sur le marché (politique d'achat), établir un cadre pour les programmes potentiellement à produire ou à « faire fabriquer » (futures productions de programmes).

Les conseillers des unités de programmes vont alors faire différentes démarches pour appliquer cette ligne éditoriale :

  • Sélectionner les projets de programmes qui sont proposés à la chaîne
  • Chercher des programmes existants ou en production dans les catalogues (souvent au niveau international)
  • Fréquenter tous les grands « marchés de programmes » pour repérer des programmes et conclure des contrats
  • Faire appel à des conseillers spécialisé
  • Établir des appels à projets qui sont envoyés à des sociétés de production

Comme les chaînes de télévision doivent respecter des quotas pour ce qui est des programmes achetés et produits (quotas à critère national et européen, quotas de diffusion et de production), les unités de programmes vont initier un certain nombre de productions de programmes (souvent à 2 voire 3 années de leur diffusion).

Une fois le (ou les) programmes acheté(s), contractualisé(s) ou lancé(s) en production, chaque conseiller de programmes aura à suivre un ensemble de programmes jusqu'à leur mise en diffusion.

Pour les programmes achetés à des productions au niveau international, le conseiller suit les contrats signés et surtout les travaux d'adaptation et linguistiques (doublage, sous-titrage…). Pour les programmes initiés à la production, le conseiller de programmes suit les différentes étapes de production et accompagne le producteur, notamment pour ce qui est du cadre éditorial : regard sur les scénarii, sur le montage des produits, acceptation du produit final.

Le conseiller suit chaque programme jusqu'à la mise « en stock » définitive des produits finis qui sont alors prêts à être diffusés. Il transmet également chaque dossier au service qui suivra l'exploitation des droits (en général le service juridique).

Domaines d'activités principaux

ACTIVITÉ 1

Sélectionner les projets de programmes

ACTIVITÉ 2

Repérer des programmes sur les marchés nationaux et internationaux, en suivant une ligne éditoriale déterminée

ACTIVITÉ 3

Établir un cahier des charges éditorial pour initier la production de programmes (appels à projet) Suivre les travaux de fabrication d'un programme

ACTIVITÉ 4

Suivre les travaux de fabrication d’un programme

ACTIVITÉ 1

Repérer des programmes sur les marchés nationaux et internationaux, en suivant une ligne éditoriale déterminée

Description

L'une des tâches importantes de chaque conseiller de programmes est une veille permanente de la production nationale et internationale de son secteur spécifique. Il est au courant des tendances actuelles des marchés, visionne des programmes (tant français qu'internationaux), est en contact avec des producteurs et sociétés de vente de droits.

Des liens privilégiés s'établissent lors de tous les festivals et les marchés internationaux de programmes au cours desquels les conseillers de programmes ont non seulement l'occasion de repérer et acheter des programmes, mais encore de voir « ce qui se fait ailleurs ».

A chacun de ces évènements, le conseiller de programmes repère des programmes susceptibles d'entrer dans la ligne éditoriale de sa chaîne. Il peut parfois prendre des options d'achat. Pour les marchés de programmes, il est en général accompagné par un acheteur de programmes – un conseiller spécialisé des questions juridiques et financières. Quand une proposition d'achat de programmes est acceptée et validée par la direction des programmes, le conseiller va alors pouvoir lancer la fabrication (adaptation) du programme (souvent des séries).

Cette activité est moins importante sur les marchés nationaux : la plus grande partie des programmes est déjà préfinancée ou préachetée par une voire plusieurs chaînes de télévision françaises.

Compétences liées à l'activité

  • Sélectionner des programmes en accord avec une ligne éditoriale
  • Négocier l'acquisition de programmes, sous un angle de contenus

Connaissances nécessaires

  • Les mécanismes de production en France et à l'international
  • Les mécanismes de financement des achats de programmes
  • Connaissances en droit audiovisuel
  • Maîtrise de la ligne éditoriale de la chaîne
  • Connaissances de la grille de programmes et des techniques de programmation

Savoir-faire techniques

  • Techniques de programmation
  • Montage de plateau

Savoir-faire relationnels

  • Avoir un très bon relationnel avec les conseillers de vente de programmes
  • Travailler en concertation avec un conseiller acheteur de programmes
  • Etre bon communicant

ACTIVITÉ 2

Établir un cahier des charges éditorial pour initier la production de programmes (appels à projets)

Description

Dans les unités de programmes, le conseiller de programmes intervient à la demande du directeur de programmes (ou de son responsable d'unité) pour proposer un concept d'émission entrant dans une case de la grille de programmes, selon son secteur de spécialisation (éducatif, jeu, sport, etc.). Il décrit le concept à décliner dans un cahier des charges, puis lance un appel à projets à différents producteurs.

Dès réception des réponses, il examine les propositions et scénarii, jusqu'à sélection du projet possédant le meilleur potentiel. Outre l'impact d'un programme, il doit également prendre en compte sa faisabilité financière. Pour certains projets importants, il peut faire travailler ensemble plusieurs producteurs.

Tous les projets retenus sont soumis à la décision de la Direction des programmes. Qu'un programme soit produit à l'interne ou à l'externe, le conseiller de programmes travaille avec les producteurs sur la structuration des contenus. Ils doivent correspondre à la ligne éditoriale et artistique de la chaîne. Selon les finalités de chaque chaîne de télévision, cette orientation ou structuration influe plus ou moins la latitude laissée aux créateurs des programmes. La structuration respecte de plus en plus une démarche marketing : spécificité du programme, développement de la marque, création de titre, impact et positionnement du produit dans la grille de programmes…

La conceptualisation comprend une phase de réflexion sur l'écriture télévisuelle. Par exemple, pour un magazine : traduction d'une émission « plateau sujet » en magazine, choix des axes et angles des sujets, définition des rôles des présentateurs, mécanismes d'interaction entre animateurs et leur traduction sous forme de charte.

La mission du conseiller est d'aboutir le plus rapidement possible à un produit exigeant, à la fois viable et opérationnel, conforme au cahier des charges, permettant selon les cas de : rendre une émission accessible au plus grand nombre, de toucher un public en particulier, ou au contraire d'élargir une cible.

Compétences liées à l'activité

  • Rédiger un cahier de charges de programme pour un appel à projets
  • Évaluer un projet de programme

Connaissances nécessaires

  • Mécanisme de production
  • Ligne éditoriale de la chaîne
  • Budget alloué
  • Grille et des techniques de programmation
  • Marketing produit

Savoir-faire techniques

  • Techniques de programmation
  • Montage de plateau

Savoir-faire relationnels

  • Etre à l'écoute, réceptif, faire preuve d'ouverture (travail en équipe pluridisciplinaire)
  • Etre autonome, prendre des initiatives
  • Travailler avec un producteur

ACTIVITÉ 3

Suivre les travaux de fabrication d'un programme

Description

Pour tous les programmes achetés par la chaîne, le conseiller de programmes va suivre les étapes de fabrication jusqu'à l'acceptation définitive. Ce suivi prend diverses formes, selon le type de programme.

Pour les programmes achetés à l'international, ils suivent des phases d'adaptation, notamment linguistiques (traduction, doublage, parfois sous- titrage), et certains travaux techniques (mises aux normes de diffusion).

Pour les programmes dont la production a été confiée à une société de production, le conseiller est présent sur les moments décisionnels clé de la production : synopsis et scénario, choix de la réalisation, montage et acceptation finale.

Pour d'autres programmes plutôt de « flux », le conseiller de programme peut faire l'interface entre : le ou les producteurs de l'émission (internes et externes), le rédacteur en chef, le réalisateur, les présentateurs,etc. Ce travail collaboratif nécessite des interventions au niveau technique, relationnel et organisationnel, telles que : un travail de fond sur le sujet de l'émission (connaissance approfondie du thème à décliner), une écriture spécifique (exemple : adaptation au langage télévisuel), l'établissement de relations de confiance avec certaines institutions la chaîne devant argumenter sur les bénéfices qu'elles peuvent retirer d'une médiatisation, la recherche de producteurs (et pour cela il doit avoir en tête l'ensemble des données à prendre en compte : moyens techniques à mobiliser, budget alloué, type de diffusion souhaité,etc.).

Il lui faut en outre une bonne connaissance des moyens techniques utilisés (placement des caméras, position de la grue au moment d'une captation d'image, prise de son,etc.).

Le conseiller de programmes doit en permanence procéder aux ajustements à faire, à partir des bases définies pour le projet, pouvoir décider à quel moment il est opportun de lancer un programme, d'en modifier la formule ou de le stopper. En cas de problème, le conseiller de programmes alerte le directeur de la programmation qui reste décisionnaire.

Les qualités requises pour cette activité sont l'objectivité et une vigilance de tous les instants.

Le conseiller de programmes a pour souci primordial le maintien d'une qualité élevée sur les programmes mis à l'antenne, car le niveau d'exigence pourrait s'émousser avec le temps par effet de routine.

L'analyse des courbes d'audience (le « minute à minute ») permet au conseiller de programmes d'évaluer la performance des émissions qu'il suit. Selon les chaînes, le conseiller de programmes peut aussi être le relais de la politique de la chaîne pour promouvoir les programmes réalisés (marketing antenne et communication /presse).

Il doit faire preuve de créativité pour capter l'attention et installer le programme auprès de sa cible.

Exemples d'actions : installation d'une marque par affichage quotidien d'un bandeau, réalisation d'un habillage spécifique pour l'émission sous forme de teasing, pour relancer une mécanique et endiguer l'effet zapping, communication basée sur l'exception: présence d'une personnalité, interview exclusive, première,etc., développement de la visibilité d'une émission en négociant des partenariats avec d'autres chaînes (campagnes d'affichage, annonces radio,etc.), développement de modules internet interactifs (exemple : calendrier avec teasers sur le site web de la chaîne)…

Certains programmes peuvent être testés sur des périodes-clé avant que la décision soit prise quant à leur poursuite ou non (exemple : tester une émission pour les jeunes en période de vacances scolaires).

Garant du suivi marketing des programmes de l'unité, le conseiller de programmes vérifie la fabrication de l'émission à chaque étape, y compris sa réalisation et son montage. Il intègre tous les paramètres de la chaîne et capitalise, d'année en année, la valeur ajoutée de ses interventions.

Il est parfois responsable des déclinaisons du programme sous forme de produits dérivés (jeux, DVD, magazines papier…), et s'assure que ces produits sont conformes du point de vue juridique et correspondent à la politique éditoriale et artistique de la chaîne.

Une solide culture générale est également indispensable pour exercer ce métier, ainsi qu'une volonté de se perfectionner (sujets traités dans les émissions, actualité, nouveautés techniques). Il doit être également à l'affût de tout ce qui peut influer sur son activité : fonctionnement des chaînes, budgets,programmations…

Compétences liées à l'activité

  • Organiser le suivi d'une production d'un programme
  • Analyser les courbes d'audience (performance, cycle de vie d'un produit)

Connaissances nécessaires

  • Moyens de production o Gestion budgétaire d'une production de programmes
  • Droit appliqué (droits d'auteur, droits d'exploitation, droits dérivés)

Conditions d'exercice

Le conseiller de programmes exerce son travail généralement dans le cadre d'une chaîne de télévision, sous la responsabilité d'un responsable de l'unité de programmes ou directement du Directeur des programmes. C'est un travail de bureau avec des horaires assez réguliers. De fréquents déplacements sont la règle.

Relations professionnelles

Le conseiller de programme travaille sous la responsabilité du directeur des programmes. Il collabore également avec le conseiller artistique, le producteur et le réalisateur. Il reste en relation avec les responsables juridique, financier, marketing et communication.

Responsabilités

Le conseiller de programmes est garant de la qualité des programmes diffusés, et de la cohérence entre leur contenu et la politique éditoriale de la chaîne.

Évolutions du métier

Responsable d'une unité de programmes.