Les fiches métiers

Production cinéma et audiovisuelle > Repéreur (de décors)

Repéreur (de décors)

Le repéreur de décors est en charge de trouver et de proposer des lieux pour les tournages hors studio de scènes d’un film, d’une série, d’une production audiovisuelle ou de publicité. Son travail consiste à trouver des lieux qui correspondent aux souhaits du réalisateur (dimensions artistique et esthétique) et qui réunissent toutes les conditions nécessaires pour un bon déroulement d’un tournage, « décors tournables ».

Téléchargez la fiche complète en PDF

Description du métier

Trouver des lieux de tournage adaptés aux souhaits de la mise en scène et les proposer « clés en main » à la production fait appel au savoir-faire de spécialistes. Cette évolution est en grande partie due à la difficulté grandissante d’accéder à des décors spécifiques, ainsi qu’à une diminution des temps de préparation.
Le travail du repéreur commence en général très en amont du tournage. Engagés parmi les premiers, il fait une lecture spécifique du scénario, « dépouillement », pour en extraire les indications nécessaires pour la recherche des décors.
Le repéreur essaie de déterminer le nombre d’endroits décrits dans le scénario et d’en établir les caractéristiques. Il va ensuite comparer sa vision du projet basée sur la lecture du scénario avec celles du réalisateur et des autres collaborateurs de création : le premier assistant à la réalisation, le directeur de la production, le chef décorateur, le directeur de la photographie. Il organise ses recherches en fonction de critères multiples (époque du film, décors bâtis, intérieurs/extérieurs, décors naturels, fonctionnalités recherchées). Il s’appuie sur ses connaissances en architecture, histoire, histoire de l’art, géographie.
Il arrive fréquemment que les propositions d’un lieu ne conviennent pas au réalisateur, qui affine alors ses exigences au vu des lieux proposés, cela implique de la part du repéreur une grande faculté d’adaptation pour intégrer l’univers du réalisateur et rebondir vers de nouvelles orientations. En revanche, un repéreur expérimenté intervient en suggérant des lieux inattendus qui peuvent ouvrir le champ des recherches et le cadre artistique du film.
Pour chaque lieu visité, le repéreur effectue un travail de préparation en vue de la présentation au réalisateur, aux autres collaborateurs et pour l’intervention ultérieure du régisseur général : prises de photo sous différents angles, description détaillée, accessibilité, détails financiers, administratifs et logistiques etc.
Dès qu’un décor est accepté et les repérages terminés, le repéreur transmet le dossier à la production, et notamment au régisseur général qui prendra le relais. En général, le travail du repéreur se termine avant (ou avec) le début du tournage.

Les domaines d'activité principaux

Les conditions de l'exercice du métier

Le repéreur travaille la plupart du temps seul, hormis les contacts réguliers avec le réalisateur, le premier assistant réalisateur, la production, le chef décorateur et le directeur de la photographie. Il est amené à se déplacer beaucoup pour trouver de nouveaux lieux. Il est salarié par une société de production.

Ses relations professionnelles

Il est en contact avec le réalisateur, pour définir avec exactitude les caractéristiques souhaitées de chaque décor, puis avec le premier assistant réalisateur, le chef décorateur et son équipe, le directeur de production et le régisseur général, le directeur de la photographie.

Ses responsabilités

Le repéreur est responsable de la recherche des décors pour des tournages en préparation. Il assume la responsabilité des informations livrées et leur validité pour chaque lieu repéré. Son engagement tient à la fiabilité des informations fournies et de la justesse des lieux repérés : son travail représente un gain de productivité important pour la production d’un film.

Evolution du métier

Avec le développement des bureaux d’accueil des tournages du réseau Film France (qui recensent les lieux de tournages, recherchent les décors, aident à l’obtention des autorisations de tournages, référencent les professionnels locaux, identifient les prestataires locaux), on fait moins appel aux repéreurs. Ils sont tout de même sollicités au sein des grosses productions qui recherchent des lieux atypiques et/ou étrangers.