Les fiches métiers

Production audiovisuelle et cinéma > Ingénieur du son (prise de son)

Ingénieur du son (prise de son)

(Ingénieur du son (prise de son), Ingénieur du son, Preneur de son, Chef opérateur du son)

Collaborateur du réalisateur, il a la responsabilité artistique et technique des enregistrements et de la réalisation sonores du film par l’apport des sons synchrones et des « sons seuls ». Il détermine avec le directeur de production les moyens matériels, techniques et humains nécessaires au tournage du film.
Pour capter des sons lors du tournage, il travaille en équipe avec un assistant qu’il encadre, celui-ci appelé perchiste (perchman) manie la perche et place les micros additionnels si nécessaire.

Téléchargez la fiche complète en PDF

Consultez le métier filmé correspondant

Description du métier

L’ingénieur du son est en général sollicité, soit par le réalisateur, soit par la production, pour participer au projet de tournage d’un film. Cette sollicitation est souvent motivée par son expérience et sa notoriété.
Le travail de l’ingénieur du son consiste en la restitution et / ou la création d’un espace sonore. L’univers sonore contribue grandement à la façon dont nous percevons un film. Souvent, la prise de son « colle » à l’image pour former un ensemble cohérent d’impressions (ex. à un plan serré d’un comédien correspond un son pris et rendu de proximité). Pour chaque plan, le preneur du son doit adapter sa façon de travailler : choix du (ou des) micro(s), l’emplacement, la manière de travailler avec le micro etc. Il doit aussi choisir un endroit d’où il peut observer le plateau et l’action devant la caméra.
Avant de débuter le tournage, l’ingénieur du son peut faire un repérage des lieux de tournage pour y apprécier les conditions de prises de son (acoustique d’un plateau, conditions sonores des décors naturels). Parfois, le repéreur de décors avertit la production de difficultés possibles qui peuvent rendre un décor choisi non praticable. Une fois les conditions du tournage déterminées, l’ingénieur du son va établir une liste de matériel nécessaire et la soumettre au directeur de production (certains ingénieurs disposent de leur propre matériel).

Travailler avec une problématique de santé

Pour en savoir plus sur les aides humaines, techniques et financières envisageables

Les domaines d'activité principaux

Les domaines de spécialisation ou spécificités

Les conditions de l'exercice du métier

L’ingénieur du son exerce son métier en extérieur, en décor naturel intérieur ou en studio de tournage appelé « plateau de tournage ». Le matériel d’enregistrement est en général installé sur un chariot (appelé « roulante »), mais l’ingénieur du son doit parfois porter son équipement (pour certaines prises mobiles).Les horaires de travail sont souvent irréguliers, ils peuvent être de jour comme de nuit, ainsi que tous les jours de la semaine en fonction des contraintes de tournage. Les situations de tension liées au direct, à l’urgence ou au besoin de travailler rapidement sont fréquentes.
L’ingénieur du son est salarié d’une société de production.

Ses relations professionnelles

Le directeur de la production, le réalisateur, le perchiste qu’il encadre
Lors du tournage (plateaux ou décors divers), il côtoie d’autres services avec lesquels il doit souvent trouver des compromis pour pouvoir travailler : comédiens, directeur de la photo, cadreur, machinistes, équipe des décorateurs

Ses responsabilités

Il engage sa responsabilité sur la qualité technique des sons qu’il enregistre afin que ceux-ci soient exploitables au mixage. Il doit également travailler en conformité avec les souhaits artistiques de la mise en scène.

Fiche ROME

L1508 Prise de son et sonorisation

Les formations liées au métier

Ecole nationale supérieure Louis-Lumière
Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son - FEMIS
Ecole nationale supérieure de cinéma et de multimedia - Ciné Fabrique

Evolution du métier

Ingénieur du son en post-production