Les fiches métiers

Production cinéma et audiovisuelle > Cadreur

Cadreur

(Cadreur, Cadreur cinéma, Cadreur fiction, Opérateur de prise de vues)

Le cadreur assure le cadrage des images et l’harmonie des mouvements de l’appareil de prise de vues, en fonction des indications du réalisateur pour la partie artistique et sous le contrôle, d’un point de vue technique, du directeur de la photographie. Il s’assure de fournir des images nettes, composées et stables. Il existe aussi des fonctions de cadreur dans la production de programmes de flux qui ne sont pas traitées ici.

Téléchargez la fiche complète en PDF

Description du métier

A travers le viseur de l’appareil de prise de vues, il surveille et équilibre à tout moment le cadrage des images captées. La plupart du temps, le cadre aura été prédéterminé par le réalisateur qui souhaite donner une expression et un sens aux images. Le cadreur s’emploie donc à respecter ses indications.
Sur le plateau, il travaille en particulier avec les assistants opérateurs et les machinistes pour la préparation et la mise en place de la caméra. Il prépare les plans avec le réalisateur. La préparation pour chaque intervention peut être différente, en fonction du type de prise de vues et du cadre à faire. En fonction de la valeur du cadre, il portera son attention sur les détails de l’image : le jeu et déplacement des acteurs, profondeur de champ, les effets d’éclairage etc. Il portera son attention sur de légers recadrages quand par exemple un acteur modifie sa position. Il sera attentif aux raccords des plans et pour cela il travaillera en collaboration avec le scripte.
Pour les plans larges, outre la composition de l’image, il sera attentif à ce qu’aucun élément étranger au cadre déterminé ne le parasite: éléments techniques qui apparaissent dans le champ de la caméra, reflets lumière, micros, etc. Ce sera à lui de dire si lors d’une prise de vues, il y a eu un problème qui risque de la rendre inutilisable.
Pour certaines prises de vues, le cadreur effectue des mouvements de caméra plus ou moins complexes qui nécessitent une bonne expérience et des répétitions : panoramiques, recadrages, l’utilisation d’un zoom (travelling optique). Lors d’un mouvement, le cadreur maintiendra des images cadrées et sera concentré sur les éléments qui passent dans le cadre. L’image du début d’un mouvement et l’image finale correspondent souvent à des cadrages précis souhaités par le réalisateur.
Un cas particulier des mouvements de caméra est celui d’un déplacement du dispositif de prise de vues : travellings simples, travellings avec machinerie lourde. Lors de ces travellings, le cadreur travaillera avec l’équipe des machinistes qui les installent et opèrent la machinerie utilisée. Parfois, le cadreur peut être appelé à travailler avec une caméra portée à l’épaule.
Certains cadreurs sont spécialisés dans les prises de vues de caméras en mouvements, utilisant des dispositifs de stabilisation (type « steadicam »). Enfin, d’autres spécialisations existent, comme des prises de vues à l’aide de caméras opérées à distance (commandes à manivelle ou « joystick » électronique), des prises de vues dans des conditions extrêmes (sports, sous-marines, aériennes …).

Les domaines d'activité principaux

Les conditions de l'exercice du métier

Le cadreur travaille en général en équipe lors d’un tournage, il fait partie de la filière « image » et est en relation avec la réalisation. Les conditions de travail sont celles de l’équipe du tournage, les horaires peuvent varier en fonction des besoins du plan de travail (jour/nuit, tournage en studio comme en extérieur). Pour un travail avec port de caméra, une bonne condition physique est indispensable (charges lourdes pouvant avoir une incidence notamment sur le dos). La cadreur est salarié par une société de production.

Ses relations professionnelles

Le réalisateur, le directeur de la photo, les assistants opérateurs, les machinistes, les comédiens, l’ingénieur du son, le chef électricien.

Ses responsabilités

Le cadreur est responsable des cadrages des plans lors d’un tournage. Il exerce cette responsabilité en conformité avec les souhaits de la réalisation d’un film. Il est également responsable de la surveillance du champ de l’image enregistrée, pour éviter l’enregistrement d’éléments imprévus lors du tournage des plans. Il doit signaler au réalisateur tout événement qui puisse compromettre l’utilisation d’un plan au montage.

Fiche ROME

L1505 Image cinématographique et télévisuelles

Les formations liées au métier

École nationale supérieure Louis-Lumière
École nationale supérieure des métiers de l’image et du son - FEMIS
BTS Métiers de l’audiovisuel – option image