Les fiches métiers

Production cinéma et audiovisuelle > Bruiteur

Bruiteur

Le bruiteur produit manuellement ou mécaniquement des bruits pour le cinéma, la production audiovisuelle ou d’animation. De la porte qui grince aux claquements de pas, du coup de fusil au frôlement d’un tissu, tout bruit signifiant recréé en auditorium est l’œuvre du bruiteur. Il est le garant de l’adéquation des sons qu’il crée et interprète par rapport à l’image. Le bruiteur est tout autant un spécialiste des effets sonores qu’un professionnel bénéficiant d’une sensibilité artistique.

Téléchargez la fiche complète en PDF

Description du métier

Le bruiteur est sollicité par une équipe de production ou un studio de post synchronisation pour participer à la réalisation d’un projet audiovisuel.
Selon qu’il s’agisse d’une production radiophonique ou d’une production audiovisuelle (cinéma, animation, télévision, …), le bruiteur exerce son métier artistique de façon différente.
Pour préparer son travail, le bruiteur visionne le montage d’un film.
Il détermine l'équipement et les techniques les plus adaptées au type de bruitage qu’il doit exécuter. L’objectif du bruiteur est de trouver le bruitage le plus près possible du bruit recherché, c'est-à-dire un bruitage réaliste, ou, au contraire, de rechercher un bruitage insolite, par exemple pour les dessins animés ou pour les effets. Le plus difficile est en fait de produire des sons crédibles ayant l’air naturel. Un bon bruitage doit parfaitement s’intégrer aux autres sons du direct ou du montage.
Beaucoup de « bruits » ne sont pas enregistrés de manière « authentique » lors des prises de son au tournage. Le preneur de son se concentre davantage sur l’enregistrement des voix des comédiens que sur certains détails de l’action produisant des bruits. Ce sont ces sons mal restitués par l’enregistrement du « son direct » que le bruiteur s’efforce de créer.
Une fois que le bruiteur sait quels sons il doit produire, il choisit une méthode de fabrication. Le savoir-faire d'un bruiteur, c'est de savoir utiliser tout type d’objets pour produire les sons les plus divers. Ce métier nécessite à la fois une grande expérience, un esprit curieux et ludique mais aussi la transmission du savoir-faire entre les « générations » de bruiteurs. Il s’agit d’un métier ludique et artisanal, qui est avant tout une affaire d'imagination. Le bruitage demande des qualités d'écoute, d'observation, de concentration, et développe l'imagination et la créativité.
Le bruiteur a besoin de la collaboration d’un ingénieur du son en studio pour enregistrer les sons recréés.

Les domaines d'activité principaux

Les domaines de spécialisation ou spécificités

  • Réaliser des bruitages pour des dramatiques radio

Les conditions de l'exercice du métier

Le bruiteur exerce son métier dans des lieux d’enregistrement, auditorium ou studio.
Les emplois sont contractualisés généralement sous CDD d’usage avec des durées de contrat variables. Ces salariés bénéficient du régime de l’intermittence du spectacle. Il exerce dans le contexte d’une société de production ou d’un studio de post synchronisation.

Ses relations professionnelles

Le bruiteur travaille en général avec le directeur de la postproduction, le réalisateur.
Il collabore étroitement avec l’ingénieur du son, qui peut modifier les sons sur sa console. Le bruiteur est parfois accompagné d’un assistant.

Ses responsabilités

Le bruiteur reçoit parfois des consignes du réalisateur concernant l’ambiance, l’esthétisme sonore recherché. Mais c’est à lui de repérer et de réaliser tous les sons nécessaires. Il s’engage sur la qualité des sons qu’il produit afin que ceux-ci soient totalement intégrables aux autres sons utilisés.

Fiche ROME

L1507 Montage et postproduction

Les formations liées au métier

Avec le développement de bibliothèques de son préenregistrés, on fait moins appel à des bruiteurs. Ils sont tout de même très sollicités au cinéma et au sein des grosses productions qui recherchent des effets sonores très pointus.