Les fiches métiers

Journalisme audiovisuel > Journaliste reporter d'images

Journaliste reporter d'images

(Journaliste reporter d'images, JRI)

Le Journaliste Reporter d'Images (JRI) est un journaliste spécialisé dans la prise de vue d'actualité. Il est apte à recueillir, à apprécier et à exploiter des éléments d'information audiovisuels. Il doit avoir les capacités techniques pour effectuer des prises de vues et les qualités d'initiative et de jugement du journaliste.

Il se déplace sur le terrain seul ou en équipe.

Le JRI est détenteur d'une carte professionnelle (carte de presse), délivrée par la Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels (CCIJP) après 3 mois d'exercice rétribués dans un média. Elle est renouvelée tous les ans.

L'ensemble de la profession s'impose des règles déontologiques qui font référence à la Charte des devoirs professionnels des journalistes français (1918 – 1938 – révision 2011), la charte de Munich (1971) ou à des codes de déontologie internes aux groupes de presse.

Téléchargez la fiche complète en PDF

Consultez le métier filmé correspondant

Description du métier

Au cours des conférences de rédaction, le JRI propose des sujets pour le journal ou pour un magazine d'actualité.

Lorsqu'il travaille dans le cadre d'un journal quotidien d'informations, le JRI part sur le terrain pour couvrir un évènement sur un sujet décidé en conférence de rédaction.
Le JRI prépare le matériel nécessaire au reportage. Cette opération se déroule généralement dans un laps de temps très bref.
En général, il est accompagné d'un rédacteur (voir fiche journaliste rédacteur reporteur).
S'il doit partir seul, il gère lui-même les prises de contact.
Sur le terrain, il procède à des prises de vues (rushs) destinées à être montées avant la diffusion.
Dans certains médias, il peut lui être demandé de monter son reportage.

Le travail réalisé dans le cadre d'un magazine d'information est différent : les temps sur le terrain sont plus longs. Pour exemple, un sujet de 52 mn correspond à plusieurs jours de tournage.

Pendant la phase de préparation, le JRI travaille avec un rédacteur et si possible avec un monteur. Pendant la phase de tournage, le binôme est souvent accompagné d'un preneur de son. Le JRI peut assister au montage, mais c'est le rédacteur qui, conseillé par le monteur, est seul décisionnaire quant au choix des images et des sons.

Les domaines d'activité principaux

Les conditions de l'exercice du métier

Le JRI est rattaché à une rédaction. Il a accès aux moyens informatiques et de communication nécessaires à l'exercice de son activité.

Son activité peut induire une amplitude journalière variable.

Il peut être amené à effectuer des déplacements qui nécessitent une grande disponibilité. Ces déplacements ont une durée variable pouvant aller de plusieurs heures à plusieurs semaines.

Les qualités requises pour exercer ce métier sont : l'adaptabilité aux circonstances et aux aléas, la capacité à réagir en toutes circonstances, la rapidité d'exécution, l'esprit d'équipe, le sens du relationnel, la curiosité.

Le métier peut générer un stress important selon le type d'évènement couvert : accidents, conflits, attentats, catastrophes….

Les capacités physiques requises sont importantes : le caméscope est lourd et souvent porté à l'épaule (ceci peut avoir des conséquences pouvant entraîner des troubles musculo-squelettiques). Le JRI doit avoir une forme physique entretenue.

La pratique d'au moins une langue étrangère (anglais en particulier) est fortement recommandée.

Ses relations professionnelles

Le JRI travaille avec : chef de service, rédacteur en chef, rédacteur en chef adjoint, chef d'édition, responsable d'édition, secrétaire de rédaction, script d'édition, présentateur des journaux, documentaliste, confrères : journalistes reporteur d'images et rédacteurs reporteurs, preneur de son, monteur, technicien de maintenance du matériel, personnel administratif, sources et contacts extérieurs.

Ses responsabilités

Le JRI est responsable de la qualité technique de la prise de vues et co-responsable avec le rédacteur-reporteur du contenu informatif des images du sujet prêt à diffuser.

Avec son directeur de publication, il est co-responsable des éventuelles suites juridiques.

Fiche ROME

E1106

Les formations liées au métier

Une formation journalistique dans une des écoles reconnues par la profession est aujourd'hui recommandée.

Une bonne formation technique et sémantique à la prise de vues est requise.

Evolution du métier

Le travail de JRI tend vers une prise en charge des différentes tâches de la fabrication d'un sujet de reportage.