Le·la scénariste écrit ou coécrit des textes pour le tournage de fictions ou documentaires audiovisuels à partir d'une idée qu'il·elle a pu initier ou qui lui a été proposée par un·une réalisateur·rice ou un·e producteur·rice.

Il·elle transforme cette idée en sujet ou rédige ou corédige successivement différents textes dont la forme est normalisée pour obtenir le scénario dialogué définitif, pendant la phase de développement de la fiction ou du documentaire. Il peut adapter le scénario pendant les phases de production (préparation, voire de tournage).

Activités

L'élaboration d'un sujet consiste à rechercher et analyser des documentations, mener des entretiens et des observations en lien avec l'idée, puis à déterminer l'angle du sujet.

La rédaction1 consiste à écrire la note d'intention, le pitch, le synopsis, le traitement, le séquencier et enfin la continuité dialoguée. Pour les séries, la bible et les arches narratives se rajoutent entre le synopsis et le traitement.

Compétences

  • Elaborer le concept d'un film et/ou d'un programme audiovisuel en anticipant les contraintes de production
  • Imaginer un projet en langage visuel et sonore
  • Dégager une thématique et déterminer l'univers du sujet
  • Maîtriser le fonctionnement de la chaîne de fabrication d'un film ou d'un programme audiovisuel
  • Ecrire un scénario original et respectant les attentes et contraintes de la production (producteur, chaîne, distributeur, CNC…)
  • Construire une intrigue et la développer, notamment en rédigeant des dialogues
  • Respecter une forme normalisée de texte
  • Nommer et décrire les métiers de la fabrication d'un film ou d'un programme audiovisuel et leurs interactions avec son métier
  • Proposer, argumenter et faire évoluer ses choix en dialoguant avec d'autres professionnels
  • Promouvoir un scénario original auprès de producteurs et/ou de réalisateurs
  • Mener une veille sur les films et les programmes audiovisuels existants du marché
  • Rechercher et analyser des informations pour alimenter la construction d'un sujet

  • Collaborer avec les professionnel·le·s de son équipe et des autres corps de métier présents
  • Créer et entretenir des relations avec un réseau de professionnel·le·s

Évolutions du métier

La réduction des délais de mise en production des séries et des téléfilms a pour conséquence de diminuer le temps consacré à l'écriture des scénarios, ce qui demande aux scénaristes une organisation très rigoureuse pour respecter les plannings d'écriture, voire une organisation des scénaristes en pool / en atelier.

Dans ce contexte une nouvelle fonction apparaît : le·la showrunner·euse. Son rôle est à la fois celui d'un·e scénariste, garant de la valeur artistique de la série, mais aussi celui de chef·fe d'orchestre qui supervise le processus de production, de la salle d'écriture au plateau de tournage, jusqu'au montage final si nécessaire.

De plus en plus de fictions et de documentaires audiovisuels utilisent des procédés d'animation et d'effets visuels. Les scénaristes doivent ainsi être en veille sur ces procédés et leur coût pour les intégrer dans leurs scénarios.

Des opportunités supplémentaires apparaissent pour les scénaristes : l'apparition des plateformes web, le développement des webséries et des formats-courts.

1 La rédaction de la note d'intention consiste à argumenter le projet.
La rédaction du pitch consiste à présenter succinctement le concept et la nature du projet.
La rédaction du synopsis consiste à décrire les éléments principaux relatifs aux personnages, à l'histoire et aux temps forts du film et/ou du programme audiovisuel.
La rédaction de la bible pour les séries consiste à écrire un document de promotion qui décrit le projet dramatique et notamment les prémisses des personnages principaux, leurs éventuelles évolutions dans la saison et des exemples-types d'intrigues.
La rédaction des arches narratives pour les séries consiste à présenter la progression de l'intrigue d'une saison, le parcours des personnages principaux et l'évolution de leurs relations.
La rédaction du traitement (synopsis détaillé) consiste à décrire l'histoire et la narration de manière linéaire et détaillée, avant son découpage en séquences
La rédaction du séquencier consiste en un enchaînement ordonné des séquences qui composent le scénario sous forme d'un résumé sans dialogue, formant la construction dramatique de l'histoire.
Enfin la rédaction de la continuité dialoguée, appelée aussi scénario dialogué, consiste à présenter l'histoire en une suite ordonnée de scènes numérotées et dialoguées, formant le scénario complet. Il existe très souvent plusieurs versions de cette continuité.