Le cadreur assure le cadrage des images et l'harmonie des mouvements de l'appareil de prise de vues, en fonction des indications du réalisateur pour la partie artistique et sous le contrôle, d'un point de vue technique, du directeur de la photographie. Il s'assure de fournir des images nettes, composées et stables. Il existe aussi des fonctions de cadreur dans la production de programmes de flux qui ne sont pas traitées ici.

Description du métier

(Cadreur cinéma, cadreur fiction, opérateur de prise de vues)

A travers le viseur de l'appareil de prise de vues, il surveille et équilibre à tout moment le cadrage des images captées. La plupart du temps, le cadre aura été prédéterminé par le réalisateur qui souhaite donner une expression et un sens aux images. Le cadreur s'emploie donc à respecter ses indications.

Sur le plateau, il travaille en particulier avec les assistants opérateurs et les machinistes pour la préparation et la mise en place de la caméra. Il prépare les plans avec le réalisateur. La préparation pour chaque intervention peut être différente, en fonction du type de prise de vues et du cadre à faire. En fonction de la valeur du cadre, il portera son attention sur les détails de l'image : le jeu et déplacement des acteurs, profondeur de champ, les effets d'éclairage etc. Il portera son attention sur de légers recadrages quand par exemple un acteur modifie sa position. Il sera attentif aux raccords des plans et pour cela il travaillera en collaboration avec le scripte.

Pour les plans larges, outre la composition de l'image, il sera attentif à ce qu'aucun élément étranger au cadre déterminé ne le parasite : éléments techniques qui apparaissent dans le champ de la caméra, reflets lumière, micros, etc. Ce sera à lui de dire si lors d'une prise de vues, il y a eu un problème qui risque de la rendre inutilisable.

Pour certaines prises de vues, le cadreur effectue des mouvements de caméra plus ou moins complexes qui nécessitent une bonne expérience et des répétitions : panoramiques, recadrages, l'utilisation d'un zoom (travelling optique). Lors d'un mouvement, le cadreur maintiendra des images cadrées et sera concentré sur les éléments qui passent dans le cadre. L'image du début d'un mouvement et l'image finale correspondent souvent à des cadrages précis souhaités par le réalisateur.

Un cas particulier des mouvements de caméra est celui d'un déplacement du dispositif de prise de vues : travellings simples, travellings avec machinerie lourde. Lors de ces travellings, le cadreur travaillera avec l'équipe des machinistes qui les installent et opèrent la machinerie utilisée. Parfois, le cadreur peut être appelé à travailler avec une caméra portée à l'épaule. Certains cadreurs sont spécialisés dans les prises de vues de caméras en mouvements, utilisant des dispositifs de stabilisation (type « steadicam »). Enfin, d'autres spécialisations existent, comme des prises de vues à l'aide de caméras opérées à distance (commandes à manivelle ou « joystick » électronique), des prises de vues dans des conditions extrêmes (sports, sousmarines, aériennes…).

Domaines d'activités principaux

ACTIVITÉ 1

Cadrer des plans fixes à enregistrer à l'aide d'un appareil de prise de vues

ACTIVITÉ 2

Cadrer des plans en mouvement avec ou sans utilisation de machinerie

ACTIVITÉ 3

Opérer un dispositif de prise de vues à stabilisation (type steadicam)

ACTIVITÉ 1

Cadrer des plans à enregistrer à l'aide d'une caméra

Description

Le cadreur est en charge d'opérer une caméra lors de l'enregistrement des plans sur un tournage. Il prend en compte les souhaits du réalisateur pour le choix du cadre et la composition de l'image cadrée. Les cadrages déterminent la perception des spectateurs et contribuent à créer l'émotion que ceux-ci vont ressentir. Certains réalisateurs s'appuient sur un « story-board » qui donne les indications précises pour les cadrages souhaités. La composition d'un cadre est aussi un choix technique fait par le réalisateur, le cadreur ainsi que le directeur de la photo. La focale de l'optique choisie, l'ouverture du diaphragme déterminent des facteurs que le cadreur va prendre en compte (en particulier la profondeur de champ). L'éclairage du plan cadré est également important.

En préparation du tournage d'un plan, il détermine avec le réalisateur l'axe de prise de vues et donne les instructions nécessaires aux machinistes pour l'installation de la caméra et son support. Lors de la préparation d'un plan à tourner, on répète l'action avec les comédiens et le cadreur détermine avec précision le suivi du cadre pendant l'action (ajustements du cadre, ajustement du point). Il donne également les points de repères pour d'autres personnes qui interviennent lors de l'action : le preneur de son avec le champ possible pour le micro, les comédiens, mais aussi les membres de l'équipe technique devant éviter d'apparaître dans le cadre.

Lors des prises de vues, le cadreur est concentré sur le suivi de l'action et le respect du cadre. Il surveille aussi particulièrement tout parasitage accidentel (micro à l'image, reflets non souhaités, éléments techniques apparents …) qu'il convient de signaler à la fin de chaque prise.

Compétences liées à l'activité

  • Opérer un appareil pour des prises de vues
  • Élaborer des cadrages en fonction des intentions de la réalisation

Connaissances nécessaires

  • Excellente culture de l'image
  • Excellentes connaissances en optique
  • Connaissance des autres métiers du plateau

Savoir-faire techniques

  • Maîtriser différents types de caméra
  • Savoir opérer différents types de support caméras pour les prises de vues (têtes à manche, têtes à manivelle …)

Savoir-faire relationnels

  • Grande faculté d'écoute et de compréhension
  • Capacité d'échange avec d'autres métiers intervenant lors des prises de vues
  • Capacité à argumenter ses choix

ACTIVITÉ 2

Cadrer des plans en mouvement avec ou sans utilisation de machinerie

Description

Dans certains cas de figure, le cadreur doit effectuer des mouvements de caméra. Il s'agit alors de maintenir des images cadrées pendant le mouvement, en évitant de capter des éléments non souhaités dans le champ.

Le cadreur doit lors d'un mouvement de la caméra, garder une image cadrée. Des plans (ou séquences) effectués en mouvement demandent donc une préparation particulière lors du tournage. On peut distinguer 2 cas de figure de mouvements :

  • Mouvements de caméra sans déplacement de la base (essentiellement des panoramiques horizontaux ou verticaux, ou des combinatoires, éventuellement des travellings optiques, c'est-à-dire des zooms)
  • Mouvements de caméra avec déplacement de la base (travelling, travelling sur rail, déplacement de l'axe caméra en hauteur : combinatoires)

Dans le premier cas de figure, le cadreur aboutit, à partir d'une image cadrée et composée à un cadre d'arrivée également prédéterminé. Les mouvements de caméras doivent être fluides. Le cadreur peut demander de faire un essai de mouvement avec les comédiens. Pour certains mouvements plus complexes, on procède parfois à un changement de focale (c'est-à-dire de zoom). Dans ce cas, le cadreur se fait aider par les assistants opérateurs qui seront en charge des changements de focale et de point.

Le deuxième cas de figure comprend tous les mouvements impliquant un déplacement spatial de la caméra. Ceci implique dans la plupart des cas l'utilisation d'une machinerie : chariots, dollies, bras montés sur colonne, certaines grues etc. La plupart de ces outils permettant de déplacer la caméra sont actionnés par des machinistes. En cas de déplacements au sol, ceux-ci peuvent se faire soit sur roues, soit sur des rails « travelling » préalablement installés. Les prises de vues de ce type nécessitent une bonne préparation et coordination de l'ensemble des techniciens impliqués. Tous les mouvements doivent être fluides : déplacements au sol et dans l'axe vertical, mouvements de rotation de la caméra par le cadreur, éventuellement changements de focale et de point opérés par les assistants opérateurs. Pour certains mouvements verticaux, le cadreur bouge avec la caméra (dollies lourds, grues). Dans ces cas de figure, toute l'équipe doit respecter les règles de sécurité qui s'imposent. Pour tous les plans tournés en mouvement, le cadreur et les assistants opérateurs préparent minutieusement la prise : mesures de distance notamment par rapport à certains repères clé lors du « trajet », reportés aux optiques pour faire le point, repères pour d'autres intervenants (prise de son notamment, machinistes, acteurs et figuration).

Il est également possible cadrer les images avec des caméras sur des « têtes déportées », elles-mêmes montées sur des dispositifs permettant d'accéder à des angles de prise de vues particuliers (grues notamment). Le cadreur se sert d'un équipement qui peut être des manivelles ou boîtiers électroniques (joystick). Il contrôle le cadre en utilisant un moniteur de contrôle. On voit également apparaître des boîtiers de contrôle complexes sur certaines caméras numériques.

Compétences liées à l'activité

  • Opérer une caméra pour des prises de vues
  • Cadrer des images en mouvement, en fonction des intentions de la réalisation (indications d'un réalisateur, story-board, scénario etc.)
  • Coordonner un travail d'équipe pour les prises de vues en mouvement

Connaissances nécessaires

  • Bonne connaissance des différents types de machinerie utilisés pour les prises de vues o Bonne connaissance des autres métiers travaillant sur une production
  • Veille permanente sur les évolutions techniques des matériels de prise de vues

Savoir-faire techniques

  • Savoir opérer les caméras utilisées pour les prises de vues en cinéma et en fiction télé
  • Savoir opérer différents systèmes de support caméra (têtes à manches, têtes à manivelle, têtes à télécommande)
  • Mettre en place des prises de vues en mouvement d'un point de vue optique (réglages des focales, du point etc.)

Savoir-faire relationnels

  • Avoir un dialogue technique et créatif avec la réalisation et le directeur de la photographie
  • Travailler en étroite collaboration avec les assistants opérateur et les machinistes
  • Savoir intervenir auprès des comédiens

ACTIVITÉ 3

Opérer un dispositif de prises de vue à stabilisation (type steadicam)

Description

Certains cadreurs se sont spécialisés dans les prises de vues à l'aide d'un dispositif de stabilisation des caméras portées (la plus connue étant la marque « Steadicam »). Ces dispositifs sont portés, en général à l'aide de harnais spécifiques, par le cadreur. Ils permettent des déplacements et mouvements de caméras difficiles (voire impossibles) à mettre en place avec les moyens classiques de machinerie. Le cadreur se déplace à pied, en cadrant à l'aide d'un moniteur attaché au dispositif. La caméra portée peut pivoter (horizontal / vertical). Le cadreur « steadicam » doit se faire assister, que cela soit pour s'équiper ou pour les déplacements en toute sécurité. Ce travail nécessite une certaine expérience et beaucoup de pratique. Le travail du cadre à l'aide d'un petit moniteur de contrôle n'est pas aisé, il en est de même pour la manipulation de la caméra. Ce travail reste extrêmement physique car le port de charges peut être important (harnais, steadicam et caméra). Une excellente condition physique est indispensable.

Compétences liées à l'activité

  • Monter et mettre en œuvre un dispositif de stabilisation de caméra
  • Cadrer à l'aide d'un retour moniteur

Connaissances nécessaires

  • Excellentes connaissances en optique
  • Assurer une veille permanente sur les évolutions techniques des caméras

Savoir-faire techniques

  • Savoir opérer les caméras utilisées pour les prises de vues en cinéma et en fiction télé
  • Connaître et savoir mettre en œuvre les différents types de stabilisation pour prise de vues

Savoir-faire relationnels

  • Dialoguer avec la réalisation pour l'utilisation d'un dispositif de stabilisation
  • Dialoguer avec les autres techniciens impliqués dans les prises de vues

Conditions d'exercice

Le cadreur travaille en général en équipe lors d'un tournage, il fait partie de la filière « image » et est en relation avec la réalisation. Les conditions de travail sont celles de l'équipe du tournage, les horaires peuvent varier en fonction des besoins du plan de travail (jour/nuit, tournage en studio comme en extérieur).

Pour un travail avec port de caméra, une bonne condition physique est indispensable (charges lourdes pouvant avoir une incidence notamment sur le dos). Le cadreur est salarié par une société de production.

Relations professionnelles

Le réalisateur, le directeur de la photo, les assistants opérateurs, les machinistes, les comédiens, l'ingénieur du son, le chef électricien.

Responsabilités

Le cadreur est responsable des cadrages des plans lors d'un tournage. Il exerce cette responsabilité en conformité avec les souhaits du réalisateur d'un film. Il est également responsable de la surveillance du champ de l'image enregistrée, pour éviter l'enregistrement d'éléments imprévus lors du tournage des plans. Il doit signaler au réalisateur tout événement qui puisse compromettre l'utilisation d'un plan au montage.