Etude des métiers de la filière réalisation

Scripte << Retour à la fiche métier

Présentation du métier

Le scripte est responsable de la cohérence du film ou de l'émission de télévision et du minutage. Il en est la mémoire. Pour ce faire, il en reconstitue la continuité ou le déroulement chronologique. Il en sera garant pendant le tournage ou l'enregistrement, malgré les nombreuses ruptures du fait du découpage et du tournage dans le désordre, ou de l'intégration de différents éléments de sources multiples pendant l'enregistrement.

On peut notamment remarquer que, pour exercer le métier, deux profils complémentaires se détachent, selon le secteur d'activité. L'étude fait ainsi apparaître des activités différentes pour les mêmes fonctions selon que le scripte intervient sur des émissions télévisées ou sur des fictions. Par exemple, pour assurer la fonction de « superviser la continuité », sur une émission de télévision, le scripte guidera oralement les techniciens, cadreurs et autres pendant l'enregistrement. En revanche, sur une fiction, il contrôlera avant le tournage le respect de la continuité, mis en œuvre par les différents collaborateurs. Les connaissances des techniques utilisées et de la chaîne diffèreront également en fonction de ces contextes.

Le profil du métier de scripte varie également selon les trajectoires individuelles et les contextes abordés. Il reflète la singularité des types de production, des genres et dispositifs cinématographiques ou audiovisuels et des relations professionnelles auxquelles chaque professionnel est confronté.

Le parti pris d'exhaustivité de la description des activités a abouti à dessiner des contours de métier très vastes pour prendre en compte une grande diversité de situations et certaines activités mentionnées semblent parfois dépasser les responsabilités propres du scripte.

En effet, au gré des relations qu'il entretient avec le réalisateur et du contexte de la production, le scripte peut être amené à effectuer ou à coordonner nombre d'autres tâches, qui ne relèvent pas strictement de sa responsabilité. Plusieurs situations peuvent expliquer l'écart entre les responsabilités contractuelles et les activités effectivement réalisées :

1) Les spécificités de certaines collaborations professionnelles :

Certaines relations privilégiées avec des réalisateurs peuvent amener les scriptes à être plus impliqués dans des activités de collaboration à la création. La part importante de premiers films réalisés par des cinéastes débutants, peut aussi provoquer ces situations. Des défaillances dans certains postes peuvent encore amener les scriptes à pallier des manques et à intervenir sur des activités qui ne relèvent pas de leur stricte responsabilité.

2) Les évolutions du contexte de la production audiovisuelle

La réduction des temps de préparation qui a des conséquences sur l'aboutissement des scénarios, implique parfois une intervention sur le scénario qui dépasse les responsabilités contractuelles du professionnel.

3) Le travail en équipe

Le scripte collabore à des activités qui ne relèvent pas de sa stricte responsabilité, ces activités ont été néanmoins mentionnées dans l'étude en précisant la relation avec un autre collaborateur.

Cette étude met en évidence un profil de compétence du scripte qui mobilise et combine des connaissances d'ordre professionnel, artistique, relationnel et méthodologique. Les responsabilités telles que celles du contrôle des raccords ou de l'évaluation du minutage mobilisent des connaissances artistiques (maîtrise du langage cinématographique, découpage, montage) et une culture générale qui permet de saisir et de s'approprier le sens et les intentions donnés par le réalisateur. Elles ne renvoient pas à des activités d'ordre technique ou mécanique mais impliquent d'interpréter et de définir des priorités en permanence pour assurer la cohérence globale du film ou de l'émission.

La connaissance des métiers et de la chaîne de fabrication du film ou de l'émission ainsi que des capacités relationnelles sont également indispensables au scripte pour superviser et anticiper les raccords effectués par ses différents collaborateurs (accessoiristes, habilleurs, maquilleurs, coiffeurs, techniciens image, son, montage) ainsi que pour rapporter à la production le déroulement du tournage et les moyens utilisés.

¤ Haut de page