Etude des métiers de la filière réalisation

Assistant Réalisateur << Retour à la fiche métier

Présentation de l'étude

  1. La démarche d’élaboration
  2. L’organisation de l'étude

2. L'organisation de l'étude

A partir des transcriptions des entretiens réalisés, les activités ont été analysées puis regroupées à l'intérieur de grandes activités dans une logique de finalité de production, et non pas dans un ordre chronologique. Cette recherche des résultats visés par les activités a permis d'inférer, dans un second temps, les savoirs mis en oeuvre. L'étude est organisée en deux parties qui présentent d'une part, les activités organisées dans une logique de finalité (étude sur les activités), d'autre part, les savoirs mis en œuvre pour réaliser ces activités (étude sur les compétences).


2.2 Les compétences

La capacité à résoudre les problèmes qu’implique la réalisation de chaque activité en situation de travail révèle la compétence du professionnel. L'étude sur les compétences se propose d’analyser et de répertorier les savoirs mobilisés par l’assistant réalisateur pour résoudre les problèmes qu’il rencontre dans l’exercice de ses activités. Ces savoirs ont d’abord été inférés à partir de l’analyse de chaque activité puis, dans un second temps, regroupés en grands domaines qui permettent de dessiner le profil de compétences de l’assistant réalisateur.

L’exemple suivant illustre la démarche d’explicitation des savoirs associés à une activité :


Coordonner les différentes interventions pendant le tournage

Cette activité articule des savoirs renvoyant à trois domaines :

  • Des connaissances des métiers et des techniques : L’assistant réalisateur doit maîtriser la chaîne de fabrication ainsi que l’ordre des interventions de chacun des techniciens. Il doit connaître le rôle et les besoins de chacun et l’utilisation du matériel technique.
  • Des savoirs artistiques : Sa connaissance de l’expression cinématographique ou télévisuelle, sa capacité de représentation de l’espace lui permettent de déterminer les champs successivement couverts par la caméra en fonction de ses mouvements, du format et de l’objectif.
  • Des savoirs relationnels : Il doit faire coopérer des différents corps de métiers et apporter un soutien aux membres de l’équipe. Il développe une capacité d’écoute et de négociation. Il doit pouvoir affirmer ses décisions, gérer et résoudre les conflits en recadrant sur les priorités et les objectifs.

Le tableau suivant montre les principales correspondances entre les grandes fonctions du métier et les domaines de savoir associés :

correspondances entre les grandes fonctions du métier et les domaines de savoir associés

L’analyse des activités a mis en évidence de grands domaines de compétences dessinant un profil complexe qui dépasse la qualification reconnue de l’assistant réalisateur autour de compétences identifiées principalement comme étant d’ordre organisationnel.

L'étude produite démontre que ses responsabilités d’organisation et de planification ne prennent tout leur sens, et ne peuvent s’exercer pleinement que dans la mesure où elles sont reliées à des savoirs artistiques et relationnels. La combinaison de ces compétences est d’autant plus nécessaire à l’assistant que ses activités s’inscrivent au cœur d’un collectif, dans la relation avec le réalisateur et le directeur de production et dans une interdépendance avec les autres postes de l’équipe.

On peut remarquer que deux profils de compétences complémentaires pour exercer le métier dans sa globalité, peuvent se détacher, l’un autour des fonctions de planification et d’organisation du tournage, l’autre autour de la gestion de l’équipe et du plateau.

Exemple de profils de compétences correspondant à deux fonctions : Etudier le projet et Gérer l’équipe

Exemple de profils de compétences

¤ Haut de page