Etude des métiers de la filière réalisation

Assistant Réalisateur << Retour à la fiche métier

Compétences ?

  1. Connaissances de culture générale
  2. Savoirs artistiques
  3. Connaissance des métiers, des techniques et de l'environnement professionnel
  4. Savoirs méthodologiques
  5. Savoir-faire relationnels
  6. Autres aptitudes

4. Savoirs méthodologiques

Se documenter

L’assistant doit être capable de développer sa culture générale et professionnelle, de se documenter et de faire des recherches (historiques, géographiques, artistiques, techniques, etc…), de se tenir informé de l’actualité, de faire preuve d’ouverture d’esprit et de curiosité.

Il s’agit aussi pour lui de savoir analyser des cartes, des plans, des photos et de faire des recherches sur Internet, des visites et enquêtes sur le terrain, pour le repérage des décors.

Dans le domaine technique également, il doit mettre à jour ses connaissances et s’informer des évolutions et changements technologiques, notamment des technologies numériques, qui auront une incidence sur le matériel et les procédures d’enregistrement et de traitement de l’image et du son.

Utiliser les nouvelles technologies de l’information et de la communication

Il doit pouvoir maîtriser et adapter à ses besoins, pour les dépouillements, le plan de travail, les feuilles de services, des logiciels informatiques de bureautique tels que Excel, Word, ou des logiciels dédiés a la préparation et à l’élaboration du plan de travail (EP Scheduling, Movie Magic Scheduling, Movie Base).

Il doit posséder l’usage des outils de photographie numérique (prises de vues et gestion informatiques) pour les repérages. Il doit se tenir informé des évolutions et maîtriser des outils d’échange d’informations complexes qui apparaissent sur Internet pour se documenter ou pour communiquer des informations

Créer des supports personnels

L’assistant réalisateur doit gérer simultanément un grand nombre d’informations et les mémoriser. Pour organiser et structurer cette très grande quantité d’informations recueillies lors de la phase de dépouillement et lors des entretiens avec le réalisateur et les différents collaborateurs, il doit développer une grande rigueur, une aptitude au raisonnement logique ainsi que des capacités de précision, d’attention et de concentration. Il doit mobiliser ses capacités de synthèse pour sélectionner ces informations, et les organiser de façon lisible et pertinente pour les transmettre aux autres collaborateurs.

Il doit être en mesure d’utiliser ou de concevoir ses propres outils de planification, de dépouillement, de contrôle et de suivi, ou d’adapter les outils existants en fonction du projet.

Capacité à définir des priorités pour faire des choix d’organisation

La combinaison des séquences et la détermination de leur ordre de tournage est le résultat d’un travail d’organisation qui prend en compte de nombreux paramètres.

L’assistant doit posséder une capacité à faire des choix et déterminer des priorités en fonction de la finalité du projet en s’appuyant également sur ses valeurs artistiques et éthiques. Il est régulièrement confronté à des situations de remise en cause du plan de travail. Il doit être en mesure d’accepter les changements et de s’y adapter. Il doit évaluer l’importance du dépassement et ses conséquences sur le déroulement global du tournage, avoir une vision d’ensemble et de détail pour définir des priorités et faire des choix avisés dans l’intérêt du projet.

Il doit avoir également une grande rapidité de réaction et de prise de décision. Il doit pouvoir dominer ses émotions et maîtriser son stress, notamment en condition de direct à l’antenne pour les émissions de télévision.

¤ Haut de page